Tremplin 2012 / Juges

Informations historiques

L’information contenue sur cette page concerne une ancienne édition du concours et vous est présentée à titre d’archive seulement. Pour les informations en cours, veuillez SVP consulter Tremplin 2020.

Jeremy Bell

Originaire de Toronto, le violoniste Jeremy Bell détient un baccalauréat en musique de la University of Toronto ainsi qu’une maîtrise et un doctorat en musique de la State University of New York, à Stony Brook. Il a reçu de nombreuses subventions du Conseil des arts de l’Ontario et du Conseil des arts du Canada et fut lauréat du Concours national Eckhardt-Gramatté ainsi que d’un prix Opus du Conseil québécois de la musique. Il a étudié auprès de David Zafer, George Neikrug, Joyce Robbins, Metro Kozak et de membres des quatuors à cordes Orford, Juilliard, Tokyo et Orion.

Décrit par le Toronto Star comme un violoniste qui «s’exprime d’une manière intelligente et convaincante», Jeremy Bell s’est joint au quatuor à cordes Penderecki en 1999. Il est actuellement artiste en résidence à la Wilfrid-Laurier University, où il enseigne le violon et la musique de chambre. Avec le Quatuor Penderecki, Jeremy Bell a enregistré plus de 25 disques et s’est produit dans le monde entier, notamment en Pologne, en République tchèque, en France, en Italie, en Espagne, aux Pays-Bas, en Lituanie, en Croatie, en Russie, en Chine, au Venezuela, au Brésil, aux États-Unis ainsi que sur tout le territoire canadien.

De 2000 à 2007, Jeremy Bell fut directeur artistique des concerts NUMUS, à Kitchener-Waterloo, où il a créé plusieurs événements multimédias présentés au Perimeter Institute et à la compagnie Dancetheatre David Earle. Il a interprété divers répertoires, notamment le répertoire baroque avec le Consortium Aurora Borealis et Les Violons du Roy, le jazz cubain avec Hilario Duran, et il a collaboré avec le virtuose du pipa Ching Wong, le New-Yorkais DJ Spooky et la star du rap Jay-Z. Comme soliste, Jeremy Bell fut invité par les orchestres symphoniques de Toronto et de Kitchener-Waterloo ainsi que par le CBC Vancouver Orchestra et il fut premier violon invité des orchestres de Kitchener-Waterloo, New Zealand National et de la Canadian Opera Company.

Jeremy Bell joue sur un violon A.S. Bernadel de 1854.

Annick-Patricia Carrière

Diplômée du Conservatoire de musique de Montréal en écriture et en analyse musicale, Annick-Patricia Carrière a été directrice des communications et du marketing au sein du Nouvel Ensemble Moderne (NEM) avant de fonder l’Agence Station bleue en 2000 avec Gabriel Paré, son actuel associé. Depuis douze ans, Annick-Patricia Carrière travaille avec toute son équipe au développement et au rayonnement national et international de la carrière des artistes de Station bleue. Elle s’assure également de la planification stratégique et du développement de l’entreprise par la sélection des nouveaux projets artistiques.

Sous son brillant leadership, l’Agence Station bleue a remporté plusieurs honneurs, se voyant remettre le Prix Rideau de la tournée 2009. La même année, l’Agence a reçu un ‘Certificate of Honour’, décerné par le China Shanghai International Arts Festival. En 2010, Station bleue recevait le prix de l’Agence de l’année au Canada du British Columbia Touring Council et de l’Atlantic Presenters Association en 2011. En 2010 puis à nouveau 2011, Annick-Patricia Carrière a reçu une nomination comme Agente de l’année par l’Association canadienne des organismes artistiques (CAPACOA).

Toujours désireuse de s’impliquer au sein du milieu des arts de la scène canadien, Annick-Patricia Carrière a siégé durant quatre ans au conseil d’administration de CAPACOA et occupe un siège au conseil de la Conférence internationale des arts de la scène (CINARS) depuis 2010.

Krzysztof Jablonski

D’origine polonaise, le pianiste Krzysztof Jablonski a d’abord étudié avec Janina Butor. Sous sa direction, il a remporté plusieurs concours en Pologne et, à l’âge de 12 ans, il a interprété son tout premier concerto avec orchestre. Entre 1983 et 1986, il a poursuivi ses études avec Andrzej Jasinski à l’Académie de musique de Katowice, en Pologne, et y a obtenu son diplôme avec distinction en 1987. Il a obtenu son Ph. D. en 1996.

Lauréat de concours internationaux, M. Jablonski a remporté en 1985 le troisième prix au Concours international de piano Chopin à Varsovie. Entre 1988 et 1992, il a remporté de nombreux prix, notamment à Palm Beach (Floride, É-U.), Monza (Italie), Dublin (Irlande), de même que la médaille d’or au concours Rubinstein International (Israël) ainsi qu’à la Walter Naumburg Foundation International (New York) et le deuxième prix au Concours international de piano Honens (Canada).

M. Jablonski s’est produit dans toute l’Europe, en Amérique du Nord et en Amérique du Sud, au Mexique, en Israël, en Corée du Sud et au Japon. Il a joué des concertos avec l’Orchestre du XVIIIe siècle, le Berner Symphonie-Orchester, la Jenaer Philharmonie, le Radio-Sinfonieorchester Stuttgart des SWR, l’Orchestre philharmonique national de Varsovie, l’Orchestre symphonique national de la radio polonaise, le Duesseldorfer Symphoniker, l’Orchestre symphonique de Lahti, l’Orchestre du Festival de Grand Teton, sous la direction de chefs éminents comme Krzysztof Penderecki, Andrey Boreyko, Frans Brüggen et Jerzy Maksymiuk. Comme chambriste, M. Jablonski a formé le duo Chopin avec le violoncelliste Tomasz Strahl et, depuis 2004, il est membre du Kwintet Warszawski fondé par Wladyslaw Szpilman en 1962. Il est également cofondateur du trio Kulka.

La musique de M. Jablonski fut entendue sur les réseaux de radio et de télévision internationaux. Il a enregistré plusieurs disques comme soliste et chambriste et a récemment enregistré une série de trois disques pour la National Edition of Chopin dirigée par Jan Ekier.

Depuis 1994, M. Jablonski est membre du corps professoral de l’Académie de musique de Wroclaw et de l’Académie de musique de Katowice, en Pologne. En 2004, il fut nommé professeur titulaire de l’Université de musique Fryderyk Chopin à Varsovie. M. Jablonski est fort recherché comme animateur de classes de maîtres, conférencier et juge sur la scène internationale.

Robert Kortgaard

Né à Regina, en Saskatchewan, le pianiste Robert Kortgaard a grandi à Calgary, en Alberta. Il a obtenu un baccalauréat et une maîtrise de la Juilliard School. Lauréat de plusieurs prix du Conseil des arts du Canada, il a poursuivi ses études musicales en Italie et en Angleterre.

M. Kortgaard s’est produit comme soliste avec les plus grands orchestres canadiens et a donné des récitals partout au Canada et aux États-Unis, de même qu’en Angleterre, en Finlande, au Portugal, en Italie, en Indonésie, en République tchèque, en Chine et au Japon. Il est l’un des collaborateurs préférés de plusieurs des meilleurs instrumentistes, chanteurs et orchestres de chambre du pays. On l’entend régulièrement à la radio de la CBC et il a enregistré sur étiquettes Centrediscs, Marquis Classics/EMI, CBC Records, Teldec et ATMA Classique.

M. Kortgaard est directeur artistique du Indian River Festival à l’Île-du-Prince-Édouard (qui a récemment reçu le prix Événement de l’année aux East Coast Music Awards), et du Leith Summer Music Festival en Ontario. Il fut musicien en résidence à l’Université du Nouveau-Brunswick de 1993 à 1998 et a donné des classes de maître de piano dans des universités et des festivals au Canada, en Indonésie et en Chine.

Comme pianiste, M. Kortgaard s’est produit avec les chanteurs Isabel Bayrakdarian, Sumi Jo, Jane Archibald, Adrianne Pieczonka, Measha Brueggergosman, Susan Platts, Jean Stilwell, Patricia O`Callaghan, Brett Polegato et Rebecca Caine pour n’en nommer que quelques-uns. Le disque compact enregistré avec la soprano Suzie LeBlanc a remporté un prix Opus et celui avec Wendy Nielsen fut finaliste aux JUNO Awards et aux East Coast Music Awards. Il a aussi collaboré avec les instrumentistes Joshua Bell, Susan Hoeppner et de nombreux autres. Il a également produit, en compagnie de Peter Tiefenbach et de la danseuse étoile Veronica Tennant, le spectacle Invitation to the Dance.

M. Kortgaard habite à Toronto et est membre du conseil d’administration de Debut Atlantic, une organisation unique au Canada qui s’impose comme un important organisateur de concerts de musique classique et d’activités éducatives dans les Maritimes.

William Littler

Né à Vancouver où il a étudié le piano, la théorie musicale et l’histoire de la musique, William Littler a obtenu son diplôme à la University of British Columbia, puis il fut critique de musique et de danse au Vancouver Sun avant d’assumer les mêmes responsabilités au plus grand journal du Canada, le Toronto Star. Vice-président fondateur de l’Association internationale des critiques musicaux, dont le siège social est à Paris, et membre de la Music Critics Association of North America, il fut également président-fondateur de la Dance Critics Association of North America. Il fut le premier critique musical à remporter le prix de la critique au Concours canadien de journalisme.

William Littler a contribué à plusieurs périodiques et publications spécialisés en musique et en danse (il travaille actuellement à l’histoire du Roy Thomson Hall pour le 30e anniversaire de cette salle torontoise), il a régulièrement écrit pour la radio et la télévision et a participé à de nombreuses émissions. Il fut professeur agrégé adjoint à la faculté des beaux-arts de la York University, a enseigné aux universités de Waterloo et McMaster et fut conférencier dans de nombreuses universités canadiennes et américaines, ainsi qu’à l’Université de Vienne. Il enseigne actuellement au Royal Conservatory of Music à Toronto.

Il fut juge à de nombreux concours de musique, notamment la Sydney International Piano Competition en Australie et la Tokyo International Music Competition. En 1992 il a reçu le titre de Fellow du Royal Conservatory of Music.