Comité d’évaluation

Première épreuve

Ariane Brisson

Vents

«Découverte de l’année» au gala des Prix Opus 2019-2020 du Conseil québécois de la musique et Grande Lauréate du Prix d’Europe 2013, la flûtiste Ariane Brisson captive le public et la critique par la finesse de son jeu et la sincérité de ses interprétations. Flûte-solo de l’Orchestre symphonique de Drummondville et des Grands Ballets canadiens de Montréal, Ariane mène depuis plusieurs années de fructueuses collaborations auprès des plus grands ensembles orchestraux du Québec, dont les Violons du Roy et l’Orchestre symphonique de Montréal, la menant à jouer régulièrement en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. Ariane Brisson a été invitée au cours des dernières saisons à se produire en tant que soliste avec les Violons du Roy, les Orchestres symphoniques de Trois-Rivières et de Drummondville et le Neues Zürcher Orchester. Les musiciens du quintette à vent Pentaèdre l’ont invitée à se joindre à l’ensemble en 2016; elle en assure d’ailleurs la direction artistique depuis 2019. Chambriste passionnée, elle nourrit depuis 2015 une fructueuse collaboration avec le pianiste Olivier Hébert-Bouchard. Celle-ci a mené les deux artistes en tournée à travers le Canada sous l’égide des Jeunesses Musicales Canada. Depuis 2019, Ariane Brisson est chargée de cours et enseigne la flûte traversière à la Faculté de musique de l’Université de Montréal. Elle joue sur une flûte traversière Yamaha en bois de grenadille, ainsi que sur une flûte Powell 10K gracieusement prêtée par la Compagnie Canimex, propriété du mécène Roger Dubois.

Mary Castello

Piano

Mary Castello est accompagnatrice à l’École de musique de l’Université Acadia à Wolfville, en Nouvelle-Écosse; elle enseigne aussi le piano en privé. Elle accompagne aussi au piano les Aeolian Singer et est membre de la Nova Scotia Registered Music Teachers Association.. Au cours des dernières saisons, Mary a collaboré avec le Nova Scotia Youth Choir, le Halifax Summer Opera Festival, l’Acadia Summer Band Camp et Saratoga Sings for Seniors (Opera Saratoga). Elle a joué en récitals avec la violoncelliste Rachel Desoer, le saxophoniste Tristan De Borba, la mezzo-soprano Paula Rockwell, le flûtiste Jack Chen, la mezzo-soprano Marie Engle, la soprano Bethany Hörst et la flûtiste Melissa Mashner. Elle est aussi une ancienne élève des programmes de formation lyrique Opera NUOVA à Edmonton, AB; COSI, à Sulmona Opéra McGill et Opéra sur l’Avalon. En juillet 2016, Marie a participé au master-classe du Franz-Schubert-Institut «Poésie et Interprétation du Lied allemand» en Autriche. En 2016-2017, elle a été membre du Yulanda M. Faris Young Artists Program de l’Opéra de Vancouver et, à l’été 2018, apprentie à l’Opéra Saratoga. Originaire de Kitchener, en Ontario, Mary est titulaire d’un Baccalauréat en interprétation du piano de l’Université Wilfrid Laurier et d’une Maîtrise en interprétation de l’École de musique Schulich de l’Université McGill, sous la direction de Michael McMahon.

Roger Cole

Vents

Roger Cole a été nommé hautbois solo de l’Orchestre symphonique de Vancouver (OSV) en 1976 par Kazuyoshi Akiyama. À l’âge de 22 ans, il en était le plus jeune musicien, et aujourd’hui, il en est le plus âgé! De 1976 à 2008, il a également été hautbois solo de l’Orchestre de la radio de la CBC. M. Cole a reçu sa première formation musicale à Seattle, et est devenu un «étudiant boursier» à l’Université Yale et à la Juilliard School, où il a étudié avec le célèbre hautboïste américain Robert Bloom. M. Cole a participé aux festivals de musique d’été d’Aspen, Tanglewood et Marlboro. Il a récemment enseigné, dirigé et joué au Marrowstone Music Festival et au PRISMA Music Festival. Il joue régulièrement en récitals, en solo et en formation de chambre; il s’est ainsi produit à plusieurs reprises comme soliste avec l’OSV et avec l’Orchestre de Vancouver de la CBC. Il a enregistré un CD pour CBC Records avec la pianiste Linda Lee Thomas intitulé «The Expressive Oboe». M. Cole enseigne à l’Université de la Colombie-Britannique, à la l’Académie de musique et à l’école de musique de l’OSV. Il a de plus donné des master-classes en Amérique du Nord et en Asie. En juin 2003, M. Cole a été nommé directeur musical et chef principal de l’Orchestre symphonique des jeunes de Vancouver. Sous sa direction, l’ensemble a beaucoup cheminé et il est considéré comme l’un des meilleurs orchestres de jeunes au Canada.

Rachel Desoer

Cordes

La violoncelliste canadienne Rachel Desoer a étudié à la prestigieuse Juilliard School de New York, au Oberlin College en Ohio, à l’École de musique Schullich de l’Université McGill et au Banff Centre. Violoncelliste du Cecilia String Quartet de 2010 à 2018, elle participe alors à de nombreuses tournées à travers le monde. Elle a enregistré quatre albums pour le label Analekta et enseigné la musique de chambre à l’Université de Toronto. Ces tournées ont permis à Rachel de se produire dans des lieux aussi inspirants que le Wigmore Hall, le Concertgebouw (Amsterdam), le Konzert Haus Berlin et bien d’autres. Le Quatuor Cecilia a également fait de la programmation éducative une priorité et a présenté des centaines de concerts pour les écoles. En 2014, le quatuor a créé une série de concerts intitulée Xenia, spécialement conçus pour les enfants autistes et leurs familles. Illustrant leur engagement envers l’égalité de représentation des femmes dans la musique, Rachel a dirigé en 2016 la commande de quatre quatuors à cordes par des compositrices canadiennes. Elle a aussi joué avec l’Orchestre du Centre national des Arts et l’Orchestre de la Compagnie canadienne d’opéra. Deux de ses enregistrements ont été en nomination aux Prix Juno. Rachel Desoer est violoncelle solo pour Symphony Nova Scotia. Elle joue sur un violoncelle Carlo Guiseppe Oddone de 1929, généreusement prêté par un bienfaiteur anonyme.

Uliana Drugova

Cordes

Très active sur la scène musicale canadienne, la violoniste Uliana Drugova fait ses débuts comme soliste en 2009 avec l’Orchestre symphonique de Laval. Diplômée de la Faculté de musique de l’Université de Montréal, elle termine en 2012 un doctorat en interprétation sous la direction de Claude Richard. À plusieurs reprises, elle est soliste invitée de l’Ensemble Arkea et collabore en tant que chambriste, avec le Trio de l’Île et le Quatuor Voxpopuli, deux ensembles dont elle est membre-fondatrice. Dès l’âge de onze ans, Uliana est lauréate et finaliste au Concours de concertos du Conservatoire de musique McGill et au Concours de musique du Canada. Elle est récipiendaire de nombreuses bourses et mentions de la Fondation de soutien aux Arts de Laval, de la Faculté de musique de l’Université de Montréal et du Fonds Québécois de la Recherche sur la Société et la Culture. Uliana Drugova est actuellement professeure de violon et de musique de chambre à l’École Vincent-d’Indy et enseigne le violon à la Faculté de musique de l’Université de Montréal. Elle donne régulièrement des master-classes dans diverses institutions et participe aux jurys lors de divers festivals et concours.

Lee Duckles

Cordes

Lee Duckles, ancien violoncelle solo et soliste de l’Orchestre symphonique de Vancouver, a reçu sa formation initiale dans la région de la Baie de San Francisco. Il a obtenu son diplôme en interprétation de l’Université de l’Illinois et a participé à des master-classes avec les violoncellistes Mstislav Rostropovich, Janos Starker et Harvey Shapiro. Interprète aussi en musique de chambre, en récital et comme juge, il a participé à des festivals de musique en Colombie-Britannique, en Ontario, en Californie, au Colorado, à Washington, en Alaska et en Corée du Sud. Pendant 35 saisons, il a été violoncelle solo au Cabrillo Music Festival of Contemporary Music en Californie où il a créé plusieurs nouvelles œuvres pour violoncelle et orchestre, en plus de travailler avec les compositeurs Aaron Copland, Lou Harrison, Phillip Glass, A.J. Kernis, John Corigliano et John Adams. À Vancouver, M. Duckles a eu une association avec la Vancouver Academy of Music, l’Université de la Colombie-Britannique, la Vancouver New Music Society et la série Masterpiece Music. Il a enregistré pour la CBC, la Musical Heritage Society of America, Polydor Records, Heliodor Records et, plus récemment, pour Skylark Records, avec l’ensemble Viveza. Il est actuellement co-directeur des Chamber Players de Vancouver, membre du Vancouver Cello Quartet et président du Vancouver Cello Club.

Antonio Figueroa

Chant

Originaire de Montréal, le ténor Antonio Figueroa débute sa carrière en entrant à l’Atelier lyrique de l’opéra de Montréal. Plusieurs fois récompensé, il fût notamment remarqué par l’International Vocal Arts Institute qui lui décerne le Silverman Prize. Ses débuts très remarqués dans le rôle de Nadir (Les Pêcheurs de perles de Bizet) à l’Opéra d’Avignon lui ouvrent les portes de l’Europe; il se produit ainsi à l’Opéra-Comique et à la Philharmonie de Paris, au Capitol de Toulouse, à Liège, à Lausanne et au Theater an der Wien, tout en développant sa carrière au Canada et aux États-Unis. Aux côtés du metteur en scène Peter Brook, il participe d’abord à la création parisienne d’une Flûte Enchantée (Tamino) au Théâtre des Bouffes du Nord puis à la grande tournée mondiale qui suivit. Son répertoire s’étend du baroque aux créations contemporaines, avec une penchant pour Mozart, l’opéra français et le bel canto. Il compte plusieurs enregistrements à son actif dont une participation remarquée à l’enregistrement intégral des mélodies de Fauré pour ATMA, Prima Donna sous étiquette Deutsche Grammophon, Armide de Lully avec Les Talens Lyriques et Christophe Rousset. Diplômé de la Faculté de musique de l’Université de Montréal, il y poursuit actuellement des études de doctorat.

Normand Forget

Vents

À la tête de la direction artistique du Nouvel Ensemble Moderne (NEM) depuis l’automne 2016, Normand Forget s’intéresse tout particulièrement à la création musicale. Ses collaborations avec les compositeurs nourrissent sa réflexion sur le rôle de l’interprète, abordant ainsi la musique comme autant de matière brute à sculpter, de mouvement à danser et de couleur à peindre. Hautboïste et membre fondateur du NEM, il en a été le directeur général de 2013 à 2019. Impliqué dans tous les aspects de la vie musicale et cléricale de l’Ensemble, il en possède les clefs et est au cœur de sa tradition. Lié à Pentaèdre pour plus de trente ans, il y a développé toutes sortes de projets et fait des versions de chambre de répertoire autant symphonique que plus intimiste. Il enseigne actuellement le hautbois et la musique de chambre au Conservatoire de musique de Rimouski.

Sandra Joy Friesen

Piano

La pianiste Sandra Joy Friesen possède un large répertoire musical, du plus «traditionnel» au contemporain, en passant par l’interprétation de partitions picturales et d’improvisations interdisciplinaires. Elle a joué comme soliste et chambriste un peu partout au Canada, aux États-Unis et dans plusieurs pays d’Amérique du Sud et d’Europe. Elle est membre du duo RESPONS2 avec l’artiste visuel Werner Friesen; ensemble, ils mélangent musique et peinture en direct, et intègrent d’autres artistes, comme des compositeurs, des danseurs et des acteurs. Son enregistrement «sound reflections, vol. 1: Off the Shelf», est dédié aux compositeurs canadiens et relève les défis des techniques et des partitions contemporaines. Éducatrice musicale depuis 1992, Sandra Joy continue d’étudier l’évolution des techniques, des styles et de l’esthétique du piano des XXe et XXIe siècles. Elle a consacré une grande partie de sa carrière à des conférences, des présentations, des ateliers et des concerts de musique contemporaine. Après 16 ans de travail professionnel en Colombie-Britannique, elle a obtenu un Doctorat en musique comme boursière du Kule Institute for Advanced Studies de l’Université de l’Alberta. Elle est titulaire d’un diplôme de l’Université de la Colombie-Britannique (maîtrise et baccalauréat en musique) et de l’Université mennonite canadienne (Baccalauréat en musique d’église). Mme Friesen a été professeure adjointe invitée en piano au Département de musique du St. Olaf College de Northfield, au Minnesota, de 2013 à 2015. Elle enseigne la musique de chambre à l’Université de Calgary, et reçoit des élèves en privé à son Studio Sound Reflections de Calgary.

Marjolaine Goulet

Vents

Diplômée du Conservatoire de musique de Montréal et de l’École de musique Schulich de l’Université McGill, Marjolaine Goulet est cor solo associée à l’Orchestre symphonique de Québec depuis 2004. Elle a joué dans de nombreux concerts, dans quelques-unes des salles les plus prestigieuses du monde, en Asie et en Europe avec l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM) ou comme cor solo pour l’Orchestre mondial des Jeunesses Musicales. Comme soliste, on l’a entendue avec l’Orchestre symphonique de Québec, l’Orchestre du Festival international de Lanaudière, en plus d’être artiste invitée du 51e Symposium de cor en Belgique. On la retrouve également cor solo du Berliner Sinfonie Orchester, avec le 1-Frauen Kammerorchester von Österreich de Vienne, au Festival Tage der Barok Musik à Regensburg, Allemagne, et tout récemment, avec l’Orchestre des Champs-Élysées. Elle a aussi enregistré pour Atma et Analekta. Marjolaine Goulet a reçu de nombreux prix, bourses et distinctions: lauréate du Concours international The Paxman Young Horn Player, récipiendaire de la Bourse Paul-Merkelo, du Prix SOCAN pour la meilleure interprétation d’une œuvre canadienne au Concours de l’OSM, boursière de la Fondation McAbbie, détentrice du Fellowship Award du Festival de musique d’Aspen au Colorado, gagnante du Premier prix, catégorie cuivres, du Festival national de musique du Canada et boursière du Conseil des arts et des lettres du Québec. Marjolaine Goulet a enseigné le cor au Conservatoire de musique de Saguenay de 2016 à 2018; elle enseigne actuellement aux Conservatoires de musique de Québec et de Montréal.

Hélène Guilmette

Chant

Saluée pour son timbre lumineux et sa musicalité raffinée, la soprano canadienne Hélène Guilmette poursuit une brillante carrière internationale depuis son Deuxième prix au prestigieux Concours Reine Élisabeth de Belgique en 2004. Elle se distingue par son répertoire varié, passant aisément du répertoire baroque (Rameau, Handel), au classique (Glück et Mozart) au répertoire français (Gounod, Massenet, Poulenc). Au fil des ans, on a pu l’entendre dans de très nombreux rôles, mais aussi en récital ou en concert, un peu partout dans le monde; on la retrouve alors à Munich, Toronto, Lyon, Bruxelles, Lille, Montréal, Strasbourg, Paris, Amsterdam, Versailles, Toulouse, Tokyo, Avignon, Istanbul, Rome, Londres et New York. Sa discographie comprend une quinzaine de titres pour différents labels dont ATMA, Analekta, Harmonia Mundi et Decca. Diplômée en éducation musicale et en piano de l’Université Laval de Québec, Hélène Guilmette a reçu sa formation vocale auprès de Marlena Malas à New-York. Elle a été boursière du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des Arts du Canada ainsi que de la Fondation Jacqueline-Desmarais. Hélène Guilmette enseigne le chant à la Faculté de musique de l’Université Laval.

Brett Gunther

Guitare

Le guitariste classique Brett Gunther mène une brillante carrière depuis plus de 25 ans. Il a étudié avec Ralph Maier à l’Université Mount Royal et a obtenu un diplôme en interprétation musicale en 2007. Il a obtenu son Baccalauréat en musique en 2010 et sa Maîtrise en interprétation de la guitare classique en 2012, tous deux de l’Université de Calgary. Il s’est produit lors de master-classes devant de nombreux guitaristes de renommée internationale, et a participé à de grands concours, y compris le North West Guitar Festival and Competition, y remportant la 3e place en 2009, et la 2e place en 2010. Brett est membre du conseil d’administration de la Classical Guitar Society of Calgary à titre de directeur artistique depuis juin 2010, et directeur du festival de guitare classique GuitarFest West depuis 2015. Il fait actuellement partie de la faculté du Conservatoire Mount-Royal où il enseigne la guitare et les classes d’ensemble. Brett est très demandé comme juge pour des concours et festivals un peu partout au Canada, et aussi pour le Conservatoire royal de musique de Toronto. Son premier CD, Guitar Music, sorti en 2012, présente la musique de certains des compositeurs pour guitare les plus importants au XXe siècle. On y retrouve des œuvres de Rodrigo, Britten, Barrios, Brouwer, Tarrega, Domeniconi et Moller. Son plus récent album, An Idea (2017), offre une sélection de certains de ses compositeurs préférés des XVIIIe, XIXe et XXe siècles, avec des œuvres de Schubert, Mertz, Legnani, Moreno-Torroba, Bach, Brouwer et Giuliani.

Alina Havrylyuk

Piano

Alina Havrylyuk a commencé sa carrière dans l’enseignement de la musique et comme maître de piano à Ekaterinbourg, en Russie; elle a terminé sa formation à l’Université Ivano-Frankivsk et à l’Université nationale Vasyl Stefanyk en Ukraine, avec des résultats parmi les plus élevés d’Ukraine. Alina s’est produite avec des chanteurs et des musiciens au Canada, ainsi qu’avec de nombreux orchestres de chambre en Ukraine. Ses prestations ont été diffusées à la radio et à la télévision en Saskatchewan. Elle est pianiste au Royal Winnipeg Ballet, pour l’Université de Winnipeg et pour le Winnipeg Music Festival. Alina est professeure de piano depuis plus de 25 ans et enseigne actuellement au Conservatoire de musique et d’arts du Manitoba. Elle aime partager sa passion pour la musique à travers des approches enthousiastes et pédagogiques, avec des étudiants et des musiciens de tous niveaux.

Chiharu Iinuma

Piano

La pianiste japonaise Chiharu Linuma est réputée comme enseignante, coach et pianiste de chambre. Membre fondatrice du Ridge Trio, de l’Ensemble de chambre Bloomington et du Duo Gillham-Linuma, elle a été pendant de nombreuses années la pianiste de Joseph Gingold, Janos Starker, Franco Gulli, Neli Shkolnikova, Tsuyoshi Tsutsumi, Miriam Fried, Yuval Yaron, James Campbell, et pour l’Académie des cordes de l’Indiana University. En 1993, elle a été invitée à participer au premier Isaac Stern Chamber Music Workshop au Carnegie Hall de New York. Elle a été entendue aux radios de la NHK et de la CBC à maintes reprises. Au cours des dernières années, elle a donné des concerts et a participé à des festivals en Asie et en Europe, ainsi qu’aux États-Unis et au Canada. De 2001 à 2004, elle a été directrice de l’accompagnement à l’Université de l’Arkansas, où le duo Gillham-Linuma a été en résidence. Chiharu a été pianiste pour des instituts comme la Meadowmount School of Music, l’Indiana University Summer String Academy et actuellement à l’Académie internationale de musique et de danse Domaine Forget au Québec. Chiharu est née à Nagano et a grandi à Tokyo, au Japon. Après avoir obtenu son diplôme de la Toho Gakuen School of Music de Tokyo, elle a reçu la bourse Asahi Beer Arts Foundation, ce qui lui a permis d’étudier à la Jacobs School of Music de l’Indiana University. Elle est maintenant professeure de piano à l’Académie de musique de Vancouver.

Michele Jacot

Vents

Michele Jacot est une musicienne polyvalente, dont l’horaire est chargé d’interpréter, de diriger, de juger, d’enseigner en ligne la clarinette, le saxophone et la flûte! Elle a joué avec des orchestres symphoniques et des compagnies d’opéra un peu partout en Ontario, ainsi que dans des orchestres de théâtre, pour pMirvish Productions pour le Festival Shaw. Michele a été extrêmement honorée d’être chef associée de l’icône musicale canadienne Howard Cable; elle s’est produit avec lui à titre de chef invitée pour plusieurs orchestres canadiens. Michele est également directrice artistique des Chœurs de clarinettes Wychwood de Toronto. Elle est fière d’être une artiste Yamaha Canada, et d’être associée à Vandoren, Paris, France. Née à Toronto, Michele est titulaire d’un Baccalauréat en interprétation musicale de l’Université de Toronto et d’une Maîtrise en interprétation de la Northwestern University de Chicago.

Chris Kelly

Chant

Chris Kelly est né à Prince Albert, en Saskatchewan. Il a étudié le piano avec Janet Wendland et a été membre du Prince Albert Boys Choir sous la direction de Margo Fournier. À l’Université de la Saskatchewan, il a étudié le chant avec Dorothy Howard et le piano avec Nadya March. Il y fut «doublement diplômé», complétant un double Baccalauréat, à la fois en voix et en piano. En 1996, Chris a obtenu sa Maîtrise en interprétation vocale de l’Université Western Ontario, où il a étudié sous la direction d’Alvin Reimer. Il a été chargé de cours au Département de musique de l’Université de la Saskatchewan pendant près de 20 ans, enseignant le chant et servant comme pianiste-accompagnateur. Il tient un studio privé en chant et en piano, et se produit régulièrement en récital, en opéra ou en oratorio, ou comme soliste invité avec les orchestres symphoniques de Saskatoon et de Regina. Il a également été choriste et pianiste-accompagnateur pour l’Opéra de Saskatoon. En plus d’enseigner, Chris accompagne des chanteurs et des instrumentistes, et est organiste d’église et directeur de chorale. Chris est membre de l’Association des professeurs de musique de la Saskatchewan (dont il fut aussi le président) et de la Fédération canadienne des associations de professeurs de musique.

Marc-André Lalonde

Percussion à clavier

Timbalier solo de l’Orchestre symphonique de Québec depuis 2001, Marc-André Lalonde est également professeur de percussions au Conservatoire de musique de Trois-Rivières. En plus d’avoir joué comme percussionniste ou timbalier avec la plupart des ensembles de Montréal, et de collaborer régulièrement avec Les Violons du Roy, il fut successivement timbalier solo de l’Orchestre symphonique de Barcelone, puis du Real Filharmonía de Galice. À son retour au Canada il est nommé timbalier solo de l’Orchestre symphonique de Winnipeg ainsi que de l’Orchestre de chambre du Manitoba.

Marc-André Lalonde a étudié au Conservatoire de musique de Montréal avec Guy Lachapelle, où il obtient des prix en percussions et en musique de chambre. Il se perfectionne par la suite aux timbales auprès de Louis Charbonneau à la Faculté de musique de l’Université de Montréal. Professeur dynamique, il a enseigné de nombreuses années au Canada et en Espagne. Outre les nombreux concerts symphoniques, on a pu l’entendre comme chambriste au Canada, aux États-Unis et en Europe. Il a participé à plusieurs reprises au Festival de musique de chambre d’Ottawa et au Festival international du Domaine Forget où il a, entre autres, enregistré des œuvres de Malher en collaboration avec le Smithsonian Chamber Music Society et le Santa Fe Pro Musica.

Rudin Lengo

Piano

Lauréat du concours DMA 2017 de l’Université de Toronto et de la Glenn Gould School Concerto Competition 2012, Rudin Lengo a également remporté le Deuxième prix au 40e Concours international William C. Byrd et le Mary Winston Smail Memorial Award au Concours WAMSO du Minnesota en 2011. Au cours des dernières saisons, il a été soliste avec le Kindred Spirits Orchestra, le Hart House Orchestra et l’Orchestre symphonique et le Chœur de l’Université de Toronto. D’autres engagements comprennent des récitals et un concert avec l’Orchestre symphonique de la Baie Georgienne. Il a également été invité à jouer avec l’Orchestre symphonique de la côte Ouest à Vancouver et l’Orchestre symphonique de Toruń pour la 6e Paderewski Piano Academy. Mentionnons aussi des concerts avec John Palmer et l’Orchestre philharmonique du Grand Toronto, ainsi que des récitals à Hastings au Royaume-Uni et à Utrecht au Pays-Bas. M. Lengo a également participé à des programmes et festivals d’été aux International Holland Music Sessions, au Banff Centre, à Orford Musique, au Chautauqua Music Festival et à la Toronto Summer Music Academy and Festival, où il a joué pour des pianistes de renom dont Leon Fleisher, Menahem Pressler, Andrea Bonatta, Anton Kuerti, Jacques Rouvier et John O’Conor. Rudin Lengo a commencé ses études de piano à la Servete Maçi School of Music de Tiranë, en Albanie. Après avoir immigré au Canada, il poursuit ses études sous la direction de James Anagnoson au Conservatoire royal de musique de Toronto. M. Lengo complète actuellement ses études doctorales à l’Université de Toronto avec Enrico Elisi et Jamie Parker.

James Manishen

Vents

James Manishen, adjoint aux opérations artistiques à l’Orchestre symphonique de Winnipeg (OSW), est une figure de longue date de la communauté musicale manitobaine. Entré au OSW comme clarinettiste en 1966, il y a été le plus jeune membre à temps plein de l’histoire de l’orchestre. Tiitulaire d’une maîtrise en musique de la Manhattan School of Music de New York, il a été chroniqueur en musique classique pour le Winnipeg Free Press, et a été un animateur bien connu de la CBC. Il y a animé sa propre émission de radio nationale et se produisit dans de nombreuses autres émissions de musique classique à titre d’animateur, auteur et de commentateur. Comme auteur, il a écrit pour de nombreuses revues musicales canadiennes et internationales. Il a été juge le Concours de musique du Canada, pour les JUNOs, les Indies et les Prairie Music Awards. En avril 2010, M. Manishen a dirigé l’Orchestre symphonique de Winnipeg lors de la finale du Concours Doris McLellan.

Véronique Mathieu

Cordes

La violoniste canadienne Véronique Mathieu mène une carrière passionnante comme soliste, chambriste et professeure en musique. Son CD, ARGOT, a récemment été présenté dans une série de la BBC consacrée à la musique de Lutoslawski, et il est diffusé fréquemment aux États-Unis. Parmi ses activités récentes, mentionnons la création du Concerto pour violon d’Adam Scime avec Esprit Orchestra, des concerts au Brésil, au Canada et aux États-Unis, ainsi que la sortie d’un troisième CD solo avec le pianiste Jasmin Arakawa pour Parme Records. Passionnée de musique contemporaine, Mme Mathieu a commandé et créé de nombreuses œuvres de compositeurs américains et canadiens, enregistré pour la série New Music de l’Université de l’Indiana, ainsi que pour les étiquettes de Radio-Canada, Parme, Centrediscs et Phéromone. Elle s’est produite comme soliste avec l’Orchestre du Centre national des Arts, l’Esprit Orchestra, l’Orchestre symphonique de Shenyang (Chine), l’Orchestre symphonique de Saskatoon, l’Orchestre symphonique de Kokomo, l’Orchestre philharmonique Columbus de l’Indiana, l’Ensemble contemporain de Montréal et l’Orquestra Sinfonica de Indaiatuba (Brésil). Mme Mathieu est titulaire de la Chaire David L. Kaplan en musique de l’Université de la Saskatchewan, où elle est professeure agrégée de violon. Auparavant, elle a siégé à la Faculté de l’Université d’État de New York à Buffalo et à l’Université du Kansas. Véronique Mathieu est diplômée du Conservatoire de musique de Québec, de l’Université McGill, de l’École de musique Jacobs de l’Université d’Indiana et de l’École Glenn Gould de Toronto.

Uri Mayer

Uri Mayer, professeur et directeur des études orchestrales à l’Université de Toronto, a enseigné à la Michigan University à Ann Arbor, à la Rice University Shepherd School of Music à Houston, de l’Université McGill à Montréal et à l’École Glenn Gould du Conservatoire royal de musique. Reconnu pour sa maîtrise du vaste répertoire symphonique, lyrique et de ballet, M. Mayer a a dirigé plusieurs des plus grands orchestres du monde, dont ceux de Montréal, Toronto, Winnipeg et Vancouver, de Houston et de l’Utah aux États-Unis, les Mozart Players de Londres, l’Orchestre symphonique anglais, la Philharmonie NDR à Hanovre, l’Orchestre philharmonique slovaque, l’Orchestre philharmonique d’Israël, l’Orchestre de la NHK et la Symphonie d’Osaka au Japon et l’Orchestre national de Taiwan. Il a été chef principal de l’Orchestre philharmonique du Kansai à Osaka, au Japon, et directeur artistique de la Sinfonietta d’Israël. Au Canada, M. Mayer a été directeur musical de l’Orchestre symphonique d’Edmonton et de l’Orchestra London. Uri Mayer a également dirigé de nombreuses productions d’opéra au Canada, aux États-Unis, aux Pays-Bas, en Hongrie et en Israël. Elly Ameling, Kathleen Battle, Maureen Forrester, Frederica von Stade, Itzhak Perlman, Pinchas Zukerman, Peter Oundjian, Mstislav Rostropovich, Yo-Yo Ma, Claudio Arrau, Emanuel Ax et Sir András Schiff comptent parmi les solistes distingués avec qui il a collaboré. Uri Mayer a enregistré pour les labels Arabesque, CBC, Denon Japan, Hungaroton et Koch. Sous sa direction, l’Orchestre symphonique d’Edmonton est devenu l’un des orchestres les plus fréquemment joués au Canada à la radio. En 2009, l’Université Western Ontario a conféré à M. Mayer un Doctora Honoris causa en reconnaissance de sa contribution à la vie musicale canadienne.

David Moroz

Piano

Diplômé de la Juilliard School, le pianiste David Moroz est l’un des artistes les plus polyvalents du Canada. Il s’est produit comme soliste dans toutes les grandes villes canadiennes, et il joue aussi régulièrement en récital avec des musiciens parmi les éminents du pays. Enseignant dévoué, il a été professeur invité aux Études spéciales pour les jeunes musiciens du Banff Centre au milieu des années 1990 et, en 1999, il a été nommé à la Faculté de musique Desautels de l’Université du Manitoba où il dirige le département de piano et enseigne le piano et la musique de chambre. En 2000, il a commencé sa longue et enrichissante association avec le Morningside Music Bridge à titre de coordonnateur de son département de piano; son travail aux côtés des premiers membres de la Faculté MMB a apporté une contribution importante au développement et au succès de ce programme au cours de ses 20 premières années. David Moroz a obtenu un Doctorat en musique de l’Université de Montréal et est titulaire d’un Baccalauréat et d’une Maîtrise en musique de la célèbre Juilliard School de New York. Deux fois en nomination pour le Prix de l’artiste de l’année au Manitoba, on peut fréquemment l’entendre sur les ondes de la CBC et lors d’importants festivals au Canada. David Moroz est directeur artistique de la Société de musique de chambre de Winnipeg depuis 1987; Plus récemment, en reconnaissance de sa contribution aux arts, le Gouvernement canadien lui a décerné la Médaille du jubilé de diamant de la Reine Elizabeth II.

Justine Pelletier

Piano

Les événements marquants du parcours de la pianiste Justine Pelletier incluent des concerts en tant que soliste avec l’Orchestre symphonique de Montréal sous la direction de Kent Nagano, l’Orchestre de la Francophonie sous la direction de Jean-Philippe Tremblay ainsi qu’avec l’Orchestre classique de Montréal sous la direction de Boris Brott, une tournée de récitals dans les Maritimes organisée par les Jeunesses Musicales Canada et des collaborations en musique de chambre avec des artistes et ensembles canadiens réputés tels que le quintette à vent Pentaèdre, le trompettiste Paul Merkelo et les violonistes Timothy et Nikki Chooi. En tant que partenaire de musique de chambre, son jeu a été remarqué pour son «expressivité souple, poétique et enveloppante» (Crescendo magazine, Belgique). Justine est lauréate de différents prix dont le prix spécial du meilleur pianiste au Récital concours international de mélodies françaises (Festival Classica 2017), le premier prix en piano et prix John-Newmark au concours Prix d’Europe 2012, des premiers prix au Concours de musique du Canada et au Concours National Music Festival, ainsi que le deuxième prix au Concours OSM Manuvie. Justine Pelletier est diplômée de la Juilliard School de New York où elle a obtenu une maîtrise auprès de Julian Martin et de la Faculté de musique de l’Université de Montréal où elle a obtenu un doctorat auprès de Jean Saulnier et de Jimmy Brière et où elle enseigne le piano en tant que chargée de cours depuis 2016.

Julien Proulx

Julien Proulx est le directeur artistique de l’Orchestre symphonique de Drummondville depuis 2014. Il a su, par ses programmations audacieuses et raffinées ainsi que son approche franche et humaine, dynamiser la vie musicale de sa communauté. Musicien généreux et imaginatif, il est aussi un chef de chœur réputé et sa grande connaissance du monde choral l’amène à diriger fréquemment le répertoire symphonique avec chœur. Julien Proulx a été chef en résidence à l’Orchestre de chambre I Musici de Montréal sous la tutelle du regretté Yuli Turovsky et il a dirigé à titre de chef invité plusieurs orchestres au Canada, notamment l’Orchestre symphonique de Winnipeg, l’Orchestre symphonique de Québec, l’Orchestre Métropolitain, les Violons du Roy, l’Orchestre du Festival international de Lanaudière ainsi que l’Orchestre symphonique de Montréal. Très impliqué auprès des jeunes musiciens, il a dirigé pendant plusieurs années l’Orchestre des jeunes de Sherbrooke et l’Orchestre de l’Université Laval en plus d’enseigner au Camp Père Lindsay. Il est aussi chargé de cours à l’UQAM et est fréquemment invité à titre de juge dans des concours. Violoncelliste et chanteur de formation, il s’est spécialisé en écriture musicale et en direction d’orchestre à la Faculté de musique de l’Université de Montréal et lors de nombreux stages internationaux.

Kathleen Solose

Piano

Professeure de piano à l’Université de la Saskatchewan, la pianiste canadienne Kathleen Solose est diplômée de la Juilliard School de New York, de l’Accademia di Santa Cecilia de Rome et du Conservatoire de Moscou, où elle a étudié avec les célèbres Adele Marcus, Carlo Zecchi et Stanislav Neuhaus. Récipiendaire de nombreuses subventions du Conseil des Arts du Canada pour ses études à l’étranger, elle a remporté le Premier prix au Concours international Casagrande en Italie. Elle a joué en récital et avec des orchestres en Allemagne, en Autriche, en Italie, en Bulgarie, en Australie, aux États-Unis et au Canada. Elle a enregistré pour la RAI-TV, la Radio Svizzera Italiana, la National Public Radio (US) et pour la CBC. Kathleen Solose est pianiste et directrice artistique de l’Ensemble Elixir. Elle a été membre fondatrice de plusieurs autres ensembles de chambre à Toronto, Victoria et Saskatoon, dont le Kammertrio de Toronto et Musici Amati. Le Solose Duo (Kathleen & Jane Solose) a joué à deux pianos et en piano-quatre-mains aux États-Unis et au Canada. Kathleen Solose se consacre également à l’interprétation de la littérature pianistique des XVIIIe et XIXe siècles sur instruments historiques. Elle se produit sur une reproduction d’un piano forte viennois, Streicher, de 1814, qui est semblable au piano utilisé par Beethoven, Schubert et leurs contemporains.

David Sussman

Vents

David Sussman est le hautbois solo assistant et le corniste anglais de l’Orchestre philharmonique de Calgary (CPO) depuis 1981. Né à Toronto, il y a étudié à l’université du même nom et à l’Université du Michigan avec Harry Sargous. M. Sussman a souvent été soliste avec le CPO, soit au hautbois, hautbois d’amour ou au cor anglais. Il a également été soliste avec la Calgary Bach Society, l’Alberta Baroque Ensemble, la Kensington Sinfonia, et lors de deux congrès annuels de l’International Double Reed Society. Il a également joué avec le Mount Royal Wind Quintet et les ensembles Rosa Selvatica, Aubade et Land’s End. Il a en outre commandé une nouvelle œuvre pour hautbois, enregistrée et diffusée à CBC Radio Two. David est un éducateur dévoué et enthousiaste. Il a enseigné le hautbois à des étudiants de tous âges au Conservatoire de l’Université Mount Royal et aux universités de Calgary et de Lethbridge, en plus d’être juge pour le Conservatoire royal de musique. Pendant plusieurs années, il a enseigné le cours d’éducation des adultes intitulé «Symphony Anyone?» pour le Calgary Board of Education. Le public de Calgary le reconnait aussi comme «une voix amicale de l’orchestre», particulièrement à travers ses articles dans le magazine Prelude du CPO.

Annie Vanasse

Cordes

Directrice du Conservatoire de musique de Rimouski depuis 2018, Annie Vanasse est titulaire de la classe de contrebasse de cette même institution. Elle a aussi enseigné au Conservatoire de musique de Saguenay durant 17 ans. En 1993, elle joint l’Orchestre symphonique du Saguenay-Lac-Saint-Jean à titre de contrebasse solo, poste qu’elle occupe toujours. Elle joue régulièrement avec différents ensembles, dont le Quatuor Saguenay (Alcan), La Pietà, Les Violons du Roy et les orchestres symphoniques de Québec, de Sherbrooke et de Rimouski, en plus d’être membre du conseil d’administration de la Guilde des musiciens et musiciennes du Québec depuis 2010. Récipiendaire d’un Premier prix à l’unanimité en contrebasse et en musique de chambre, ainsi que d’un Certificat de stage de perfectionnement orchestral (CSPM) du Conservatoire de musique de Québec, elle a également obtenu de nombreuses bourses et a été lauréate de plusieurs concours prestigieux. Parallèlement à sa carrière musicale, Mme Vanasse est détentrice d’une Maîtrise en administration des affaires (MBA) de l’Université du Québec à Montréal. Au cours de son cheminement professionnel, elle a œuvré en gestion pour diverses organisations des secteurs de la culture, de l’éducation, du tourisme et des technologies.

Eileen Walsh

Vents

La clarinettiste Eileen Walsh est la clarinette solo de la Symphony Nova Scotia et occupe le poste de deuxième clarinette et clarinette basse avec le même ensemble depuis octobre 2007. Ancienne clarinette solo associée et clarinette en mi bémol à la South Bend Symphony, Eileen a obtenu sa Maîtrise en musique et son diplôme d’interprète de l’Indiana University dans la classe d’Eli Eban, ainsi que son Baccalauréat à l’Université de la Colombie-Britannique avec Wesley Foster. L’amour d’Eileen pour la musique de chambre a mené à la co-fondation du quintette Fifth Wind Woodwind et du Jollimore Trio et, plus récemment, à son arrivée au sein du Rhapsody Quintet. Eileen est actuellement professeure aux universités Dalhousie et Acadia, et elle vit à Halifax avec son mari, le flûtiste Jack Chen, et leurs deux jeunes garçons. D’autres activités incluent aussi des prestations sur des instruments d’époque et l’enseignement.

Miranda Wong (Wilkins)

Piano

À la fois soliste, chambriste et enseignante, Miranda Wong est également à l’aise avec le répertoire classique traditionnel qu’avec la musique contemporaine. Sa carrière de pianiste l’a menée sur scène au Canada, aux États-Unis, en Angleterre et à maintes reprises, devant les micros de la CBC. Comme pianiste de l’Ensemble Aventa, un groupe réputé pour sa vision et sa programmation novatrice de la musique contemporaine, elle a participé à de nombreuses créations (notamment des œuvres de chambre des éminents compositeurs britanniques, Peter Maxwell Davies et Michael Finnissy), et a participé à des festivals de musique contemporaine, en Europe et en Amérique du Nord. Elle est diplômée de l’Université de Victoria, de la Guildhall School of Music and Drama de Londres et du Conservatoire Peabody. Robin Wood, Leonard Shure et Leon Fleisher sont le triumvirat de son inspiration musicale et de sa philosophie. Miranda Wong enseigne à l’École de musique de l’Université de la Colombie-Britannique.