Concours de musique du Canada 2018 / Juges

Informations historiques

L’information contenue sur cette page concerne une ancienne édition du concours et vous est présentée à titre d’archive seulement. Pour les informations en cours, veuillez SVP consulter Concours de musique du Canada 2019.

Première épreuve

Finale nationale

Denis Béliveau

Cordes

Violoniste de l’Orchestre I Musici de Montréal depuis 1991, Denis Béliveau détient un Baccalauréat en musique (Université de Montréal interprétation violon 1981) ainsi qu’une Maîtrise (Université de Montréal1985). Avant de se joindre aux Musici, Denis Béliveau fut membre permanent de l’Orchestre Métropolitain et assistant violon solo de l’Orchestre de la Montérégie de 1986 à 1991. Il fut l’élève de grands professeurs de violon tels Jean Cousineau (1967 à1977), Vladimir Landsman (de 1978 à 1985), Lorand Fenyves (de 1983 à 1984) et Mauricio Fuks (de 1985 à 1986).

Daniel Bolshoy

Guitare

Daniel Bolshoy s’est produit sur les plus grandes scènes du Canada, le confirmant ainsi comme l’un des guitaristes les plus en vue en Amérique du Nord. Il est régulièrement salué pour ses présentations parlées à la fois chaleureuses et éclairantes, ainsi que pour sa programmation innovatrice autant pour ses concerts en solo qu’en musique de chambre. M. Bolshoy a joué pour de nombreux festivals prestigieux en Amérique du Nord, en Europe, en Asie et au Moyen Orient. Il a donné des centaines de récitals en solo ou en musique de chambre partout au monde et s’est produit en tant que soliste avec de nombreux orchestres au Canada, aux États-Unis, au Mexique, en Russie et en Israël. On l’a invité à faire partie du jury de plusieurs concours de musique internationaux, dont ceux du Festival Guitar-Gems en Israël, du Festival Tabula Rasa en Russie ainsi qu’aux finales nationales de la Fédération canadienne des festivals de musique. Les récitals de Daniel Bolshoy sont fréquemment entendus à CBC Radio et il a également participé à deux documentaires pour la série télévisée The Classical Now de la chaîne Bravo!

Il a étudié avec Ricardo Iznaola à l’université de Denver, Eli Kassner et Norbert Kraft à l’Université de Toronto, Garry Elliott à l’université Carlton et Ernesto Bitetti à la Jacobs School of Music de l’Université d’Indiana. M. Bolshoy a enseigné à l’Université Concordia à Montréal, à l’Université d’Indiana et à l’Université de Denver. Il est actuellement à la tête du département de guitare de l’École de musique de l’Orchestre symphonique de Vancouver, en Colombie-Britannique. Ses élèves ont remporté des prix dans plusieurs concours prestigieux, ainsi que des bourses dans des universités et conservatoires réputés.

Amanda Chan

Piano

Amanda Chan est pianiste de concert, enseignante, conférencière, et juge au Conservatoire royal de musique de Toronto. Elle a donné des concerts et des master-classes au Canada, aux États-Unis, en Chine et en Europe comme soliste ou chambriste. Née et élevée à Vancouver, elle a connu beaucoup de succès au début de sa carrière, notamment en remportant les Premier prix aux Finales nationales du Concours de musique du Canada, au Festival national de musique CIBC, au Concours national Bach de la Fédération canadienne des professeurs de musique, au Concours national des jeunes interprètes de Radio-Canada et au Concours OSM Manuvie, entre autres. Après avoir obtenu le diplôme ARCT et reçu la médaille d’or pour la note la plus élevée au Canada en 1987, Mme Chan a obtenu son Baccalauréat de la UBC et sa Maîtrise de l’University of Southern California. Depuis 2002, elle est chargée de cours en piano et en musique de chambre à l’UBC et à son école de musique. Mme Chan est aussi chef du département de piano à la Vancouver Academy of Music.

Pat Daniels

Vents

Pat Daniels est diplômée de la Universtiy of BC et de la Juilliard School de New York. Ses professeurs ont été Ron de Kant, Joseph Allard, Peter Simenaur et Yona Ettlinger. Elle a été membre de l’Orchestre de chambre de Vancouver CBC, l’Orchestre de l’Opéra de Vancouver, de la Symphonie Canadiana et a été surnuméraire dans le Vancouver Symphony. Elle a aussi été membre du Quintet West, Les Trouvères du Pacifique et de divers groupes. Elle a fait des tournées au Canada, aux États-Unis, en Angleterre et en Allemagne. Pat a été membre du Winnipeg Symphony pendant 25 ans, en plus de participer au WSO’s New Music Festival. Elle a aussi participé et a voyagé avec Groundswell, un groupe de musique de chambre de Winnipeg. Elle a en outre enseigné à l’Université du Manitoba et à la Canadian Mennonite University.

Lise Daoust

Vents

Longtemps flûte solo de la Société de musique contemporaine du Québec, Lise Daoust a ainsi consacré une grande partie de son temps au répertoire contemporain qu’elle a joué au Canada, en Amérique du Sud et en Europe, mais également au répertoire classique et à l’enseignement. Elle a été invitée au Domaine Forget (pendant plus de 25 ans), ainsi qu’au Music Centre de Banff (pendant 3 ans). À l’Université de Montréal, elle a été titulaire de la classe de flûte à tous les niveaux, ainsi que responsable des relations internationales de la Faculté de musique. Elle est maintenant Professeure émérite de cet établissement. Considérée comme spécialiste de la musique pour flûte de Stockhausen, elle donne des ateliers au Canada, en Europe et aux États-Unis. Lise Daoust a reçu sa formation au Conservatoire de Montréal. Elle s’est par la suite perfectionnée en France, avec Ida Ribera à Orléans et au Conservatoire de Paris. Pendant plus de quinze ans, elle a travaillé auprès de Stockhausen et de ses musiciens pour approfondir son répertoire pour flûte. Sa discographie sous étiquettes variées (Naxos, Atma, Analekta, Radio-Canada) comprend une dizaine de titres regroupant aussi bien des œuvres de Mozart et Hummel que de Ravi Shankar, Arvo Pärt, Walter Boudreau et Denis Gougeon.

Vincent Ellin

Vents

Après 32 ans en tant que bassoniste principal à l’Orchestre symphonique de Winnipeg et au Manitoba Chamber Orchestra, Vincent Ellin se consacre maintenant exclusivement à la musique solo et de chambre. Il a créé de nouvelles œuvres pour basson solo et musique de chambre de nombreux compositeurs, cherchant constamment des pièces rarement entendues. Parmi ces pièces, la Sonate Concertante Skalkottas qu’il joua en 1995 sur l’invitation de la Dutch Reed Society. L’œuvre a été entendue dans sa forme complète comme le «Cycle Concert» à Rotterdam. Il a remporté un Prix Juno pour son interprétation de la Concerta Eckhardt-Grammate pour basson sur le label Bis en 1995. Vincent Ellin a souvent joué comme soliste avec l’Orchestre symphonique de Winnipeg, le Manitoba Chamber Orchestra et l’Orchestre de la CBC de Winnipeg, entre autres, en plus de collaborer avec divers groupes de musique de chambre. M. Ellin a étudié au New England Conservatory, obtenant son diplôme avec le Prix George W. Chadwick et les plus grands honneurs. Leonard Bernstein l’a spécialement choisi pour la première de sa Mass lors de l’ouverture du Kennedy Center à Washington, DC. Vincent Ellin a également participé au Marlboro Festival de Rudolf Serkin et au Fellowship Program du Berkshire Music Festival.

Joseph Elworthy

Cordes

Joseph Elworthy a été soliste et chambriste sur des scènes prestigieuses telles que l’Alice Tully Hall, le Suntory Hall, le Carnegie Hall, la Bibliothèque du Congrès de Washington D.C. et le Sejong Hall. M. Elworthy a été nommé membre du Royal Conservatory of Music pour sa contribution extraordinaire aux arts et à la culture canadienne. Il a enregistré sur les labels EMI, Sony, Archtype, Naxos et Bose. M. Elworthy est actuellement président de la Vancouver Academy of Music, où il est également chef du département de violoncelle. Il est également chef d’orchestre et directeur musical des orchestres de l’AMV et a été artiste invité au Conservatoire de Beijing, à l’Université Harvard, au Royal Northern College of Music, à l’École Glenn Gould et au Royal Conservatory of Music. En 2013, M. Elworthy a été nommé conseiller musical pour la nouvelle fondation Haw Par Music Foundation, une initiative éducative reliant Vancouver et Hong Kong. Joseph Elworthy a été membre du Vancouver Symphony Orchestra pendant 12 ans. Il joue sur un rare Ferdinando Gagliano vers 1760, qui a appartenu au légendaire violoncelliste allemand Hugo Becker.

Alice Enns

Piano

La pianiste Alice Enns a remporté la médaille d’or du ARCT Performers Diploma; elle est diplômée de l’Université de la Saskatchewan de l’Université du Manitoba, où elle a étudié avec Leonard Isaacs et Alma Brock-Smith. Plus tard, elle a poursuivi ses études en Europe avec Joan Davies et Jean-Paul Sevilla. Elle a donné des récitals en solo au Canada, aux États-Unis, au Moyen-Orient et en Inde et a participé à des émissions nationales et régionales à la CBC. En tant que soliste, Mme Enns a joué avec le Winnipeg Symphony et le CBC Winnipeg Orchestra; elle a joué et enregistré avec le CBC Vancouver Orchestra et la Vancouver New Music Society. Elle été juge lors de festivals au Canada et en Inde et a donné des ateliers et des classes de maître au Canada et aux États-Unis. Ses élèves ont reçu des prix, y compris des prix en composition. Alice Enns enseigne le piano et donne des conférences sur la pédagogie du piano à l’Université de la Colombie-Britannique.

Lauren Eselson

Vents

Lauren Eselson enseigne la flûte au Conservatoire de l’Université Mount Royal de Calgary et, depuis 1987, est surnuméraire pour l’Orchestre philharmonique de Calgary. Pendant les saisons de 2003 à 2006, elle a été flûte adjointe par intérim avec l’orchestre. Mme Eselson a également joué avec le National Ballet Orchestra, le Royal Winnipeg Ballet Orchestra, la Calgary Bach Society, le Kensington Sinfonia, le Chicago Civic Orchestra, l’American Wind Symphony, et aussi dans certains orchestres pour les productions du Theatre Calgary et Broadway. Elle a été soliste avec le Calgary Philharmonic, la Calgary Bach Society, Kensington Sinfonia et le Calgary Chamber Ensemble. Plusieurs de ses rétails ont été enregistrés par CBC Radio. Mme Eselson est également la coordonnatrice pour le programme de l’Académie pour les jeunes musiciens au Conservatoire de l’Université Mount Royal. Elle est aussi juge de Woodwind- Brass pour le Conservatoire royal de musique, en plus de juger plusieurs examens et concours au Canada. Mme Eselson détient un Baccalauréat en musique de l’Institut Cleveland et une Maîtrise en musique de la Northwestern University. Ses principaux professeurs furent Walfrid Kujala, Maurice Sharp, Jim Walker, Claude Monteux et Geoffrey Gilbert.

Lyne Fortin

Chant

L’une des plus grandes voix du Canada, la soprano Lyne Fortin connaît une carrière exceptionnelle. Son art continuant à grandir, elle est née Juliette et est devenue Lady MacBeth, de Gilda elle s’est transformée en Tosca en passant par toutes les héroïnes partout au Canada et dans le monde que ce soit à l’opéra ou des œuvres symphoniques. Pédagogue reconnue, elle transmet généreusement sa grande expérience lors de classes de maître et à certains chanteurs privilégiés qui sont eux-mêmes sur toutes les scènes. Cette artiste prestigieuse a accumulé nombre de succès et de distinctions honorifiques, au fil de sa carrière. Elle a remporté le Concours international de chant Pavarotti, un prix spécial au Concours national des jeunes interprètes de la SRC, le Prix Pauline Donalda, le Prix spécial d’interprétation Jean Lallemand au Concours OSM, le Premier prix et le Grand prix au Festival national de musique CIBC, et un prix au Concours de musique du Québec (devenu le Concours de musique du Canada), entre autres. Elle a enregistré sous étiquettes CBC Records et Analekta. Un de ses enregistrements a d’ailleurs reçu un Félix au Gala de l’ADISQ. Toujours en demande, elle est partout, à l’opéra, en concert ou en récital.

Hélène Gagné

Cordes

Hélène Gagné a remporté le Premier Prix du Concours National des jeunes interprètes de Radio-Canada et le Premier Prix du Concours Artistique International de Paris. Elle détient une Licence de Concert du Conservatoire de Lausanne et reçu une bourse du Marlboro Music Festival, ou elle étudia avec Pablo Casals. Elle se perfectionna auprès de Paul Tortelier et, plus tard, étudia la pédagogie des instruments à cordes à Londres auprès de la violoniste Helen Airoff Dowling.

Hélène Gagné a effectué d’importantes tournées de concert en France, au Royaume-Uni, en Yougoslavie, en Tunisie, aux États-Unis et au Canada. Elle fut l’invitée de l’Orchestre de chambre de Lausanne, de l’Orchestre Philharmonique de Belgrade, de l’Orchestre de chambre de la Radio Polonaise, et de l’Orchestre Symphonique de Tunis, ainsi que de plusieurs orchestres aux États-Unis et au Canada. Elle a enregistré pour la SNE, la Société Radio-Canada / CBC, la Radio Suisse-Romande, Radio-Belgrade, la British Broadcasting Corporation et la National Public Radio aux États-Unis.

Elle a enseigné le violoncelle, la musique de chambre et les sections d’orchestre au Centre Musical du Lac MacDonald (Coordonnatrice du programme de musique de chambre 1990-2000), aux Instituts Suzuki de Montréal et d’Edmonton (programme d’échange de quatuors à cordes), au International Festival of Youth Orchestras d’Aberdeen (Écosse), à l’Université Concordia (Directrice du programme de deuxième cycle en interprétation 2002-2005), à l’Université McGill et à l’Université de Montréal. Elle a donné des master-classes au Conservatoire de musique du Québec et au First International Cello Festival de Kobe au Japon.

Michelle Goddard

Vents

Originaire de Vancouver, Michelle Goddard a étudié l’Université de la Colombie-Britannique où elle a obtenu son Baccalauréat en clarinette avec Wes Foster et Cris Inguanti. Elle a reçu sa Maîtrise de l’École de musique Jacobs de l’Université de l’Indiana avec le célèbre clarinettiste James Campbell. De 2012 à 2017, Michelle a occupé le poste de deuxième clarinette avec l’Orchestre symphonique de Winnipeg et a été membre du corps professoral à l’Université du Manitoba. Michelle a passé plusieurs étés au Banff Centre et a été acceptée au programme de résidence d’hiver. Parallèlement à sa carrière de musicienne symphonique, Michelle est une soliste et une chambriste recherchée. Elle a joué avec de nombreuses compagnies de style Broadway en tournée. Michelle est enseignante un peu partout en Colombie-Britannique et au Manitoba. Elle est membre de l’Orchestre symphonique de Vancouver.

Luis Grinhauz

Cordes

Luis Grinhauz est né à Entre Ríos, en Argentine. Diplômé du Conservatoire de musique de Buenos Aires et récipiendaire de sa médaille d’or, il a poursuivi ses études musicales grâce à des bourses de la Fullbright Foundation et de l’Organisation des États Américains. Il a ainsi pu étudier à l’Université de l’Indiana à Bloomington, qui lui a décerné son Performer’s Diploma en 1969. L’année suivante, M. Grinhauz a gagné le Prix du Festival de musique d’Aspen. Depuis 1970, Luis Grinhauz vit à Montréal. La vie musicale montréalaise est animée et ses nombreux engagements, tant à la radio qu’en concert ont projeté M. Grinhauz au premier rang des musiciens du Québec. Il a été notamment violon-solo adjoint à l’Orchestre symphonique de Montréal pendant 45 saisons et professeur de musique. Beaucoup de jeunes musiciens réputés ont pu bénéficier de son enseignement. Ses nombreux concerts, conférences et classes de maître l’ont conduit en tournée en Amérique du Nord, Centrale et du Sud, en Europe et en Israël. Il est l’un des co-fondateurs de Musica Camerata Montréal et le responsable de la direction artistique depuis 1983. Avec cet ensemble, il a participé à plusieurs enregistrements de disques. Ses prestations ont souvent été diffusés sur le réseau national de Radio-Canada. Il est marié à Berta Rosenohl, pianiste avec qui il partage une importante carrière musicale. Avec son épouse et son fils Léo, violoncelliste réputé, il a aussi fondé le Trio Grinhauz.

Corey Hamm

Piano

Corey Hamm a créé plus de trois cents œuvres de compositeurs du monde entier. Plus de soixante-dix compositeurs ont écrit des œuvres pour son duo Piano et Erhu Project (PEP) depuis 2012, et son deuxième CD a été nominé comme le meilleur enregistrement classique aux Western Canadian Music Awards (WCMA). Il a interprété The People United de Rzewski ne sera jamais vaincu! plus de soixante fois, et son enregistrement a remporté le prix du meilleur enregistrement 2014 de Sotify, et le meilleur enregistrement classique de la WCMA 2014. Parmi les interprétations récentes et à venir mentionnons le Concerto pour piano No. 3 de Prokofiev, le Concerto pour piano de Lutoslawski, le deuxième Concerto de Bartók, la création de Dorothy Chang’s Gateways (pour erhu et piano et orchestre) et une tournée solo en Chine en 2018, Debut Atlantic Tour 2019, et d’autres concerts à New York, Rotterdam, entre autres. PEP lancera ses deuxième et troisième CDs en 2019, et le Dr Hamm enregistrera bientôt l’intégrale des œuvres pour piano et de musique de chambre avec piano de Dutilleux. Il enseigne au New England Conservatory de Boston et au MusicFest de Perugia en Italie. M. Hamm est aussi professeur de piano à l’Université de la Colombie-Britannique; ses professeurs furent Lydia Artymiw, Marek Jablonski, Stéphane Lemelin, Ernesto Lejano et Thelma O’Neil.

Younggun Kim

Piano

Le pianiste Younggun Kim s’est produit en Amérique du Nord et en Europe. Ses concerts cette saison incluent des engagements avec le Toronto Concert Orchestra et des récitals à San Antonio, Vancouver et Toronto. Lauréat de plusieurs prix, dont le Concours international de piano San Antonio, le Concours international de piano Francis Poulenc et le Concours de récital de doctorat en arts musicaux de l’Université de Toronto, il a également reçu divers prix et bourses du Conseil des arts du Canada, de l’Institut de l’Université Johns Hopkins, de l’École Glenn Gould du Conservatoire royal de musique et du Concours de musique du Canada, entre autres. Plus récemment, il a reçu le Tecumseh Sherman Rogers Graduating Award, le plus important de l’Université de Toronto. Citoyen canadien originaire de la Corée du Sud, il est diplômé de l’École Glenn Gould du Conservatoire royal de musique, de l’Institut Peabody de l’Université Johns Hopkins et de l’Université de Toronto. Il s’est récemment joint à son alma mater, l’Université de Toronto, comme professeur.

Victoria Kogan

Piano

La Russe Victoria Korchinskaya-Kogan est l’une des pianistes actuelles les plus importantes. Elle est la gagnante des Concours de Piano Stravinsky, d’Andorre, Concours E-Piano à Minneapolis et Concours international de piano en Corée, entre autres. En tant que soliste, Victoria a joué avec des orchestres de renom à la Grande Salle du Conservatoire de Moscou, au Concertgebouw, avec l’Orchestre Philharmonique de Cologne, au Nurnberg Meistersinger Hall, au Teatro di San Carlo de Naples, à la Salle Pleyel à Paris, en plus de nombreux concerts aux quatre coins du monde. Deux de ses enregistrements récents sous le label Art Classic Company ont été salués par la critique. Née à Moscou, elle est la petite-fille des célèbres violonistes Leonid Kogan et Elizaveta Gilels. Diplômée du Conservatoire de Moscou, elle y enseigne depuis 2007, et aussi à l’Université Seokyeong de Séoul depuis 2014. Victoria est fréquemment invitée par de célèbres festivals internationaux. Ses engagements à venir comprennent des concerts à Moscou, à Saint-Pétersbourg, Novossibirsk, Ekaterinbourg, Odessa, Bakou, en Corée du Sud, en Israël, aux États-Unis, au Japon et en Argentine.

Bruno Laplante

Chant

Le baryton Bruno Laplante fut influencé dès son très jeune âge par la musique française. Il étudie le chant et la diction avec le Père Léonce Jacob au Collège Bourget de Rigaud, puis au Conservatoire de musique de Montréal avec les célèbres Raoul Jobin et Roy Royal, où il obtient un Premier prix en Art vocal avec grande distinction. Sa formation se poursuit ensuite auprès de Pierre Bernac, à Paris. À son retour au Québec, Bruno Laplante organise des récitals de mélodies françaises. L’originalité et l’étendue de son répertoire, s’ajoutant à la qualité de son interprétation lui donne d’être très souvent invité et enregistré par les diffuseurs publics. La carrière internationale de Bruno Laplante prend encore plus d’essor dès la parution de ses premiers récitals sur étiquette Calliope, diffusée dans quelque 30 pays. Il fait le tour de l’Europe, comme soliste dans de grandes œuvres avec chœur et orchestre, enregistrant, entre autres, le rôle de Pelléas de Claude Debussy. Il travaille aussi auprès de chefs réputés, tout en se produisant en récital dans les salles les plus prestigieuses dont le Wigmore Hall de Londres, le Concertgebouw d’Amsterdam, la Salle Gaveau de Paris et le Musikverein de Vienne, entre autres. L’enregistrement tient une part importante dans la démarche artistique de Bruno Laplante, avec plus de 30 albums. Il reçut le Grand Prix du Disque 1977 de l’Académie du Disque français, un grand honneur. Comme directeur artistique, il a produit plus de 40 programmes d’œuvres lyriques, dans un effort unique au Canada pour renouveler l’offre vocale et pour favoriser le développement des jeunes artistes. Il est membre du Panthéon canadien de l’art lyrique, médaillé d’honneur du gouvernement du Québec et Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres de France.

Thérèse Motard

Cordes

Née à Cornwall en Ontario, Thérèse Motard a obtenu les Premiers prix en violoncelle et en musique de chambre au Conservatoire de musique de Montréal. Elle poursuit par la suite sa formation à New York avec Bernard Greenhouse, Zara Nelsova et Lynn Harrell. Tout au long de sa carrière, Mme Motard a joué avec de nombreux orchestres et ensembles, tels que l’Orchestre Métropolitain, l’Orchestre de chambre de Radio-Canada, l’Orchestre symphonique de Montréal et l’Orchestre des Grands Ballets Canadiens. Elle a également joué fréquemment en tant que soliste avec de nombreux autres ensembles canadiens. Elle a été membre du quatuor et du trio à cordes Riverdale, du Trio Durand-Derouin-Motard, du Quatuor Morency, de l’Ensemble St-Louis de France, du Quatuor Claudel et du Quatuor Arthur Leblanc. Depuis le début de sa carrière, elle a produit de nombreux disques et est souvent entendue à la radio de Radio-Canada et à la CBC. Elle a enseigné à la Faculté de musique de l’Université de Montréal et au Grenville Christian College. Thérèse Motard fut également la directrice musicale de la Riverdale Chamber Music Series 2000, tenue dans la région de Cornwall. En poursuit son enseignement musical en privé.

Suzanne Shulman

Vents

Suzanne Shulman est l’une des flûtistes les plus en vue au Canada. Elle a joué en récitals dans des lieux de renom comme le Carnegie Hall de New York, le Wigmore Hall de Londres et l’Institut Chopin de Varsovie. Elle est diplômée de la Faculté de musique de l’Université de Toronto où elle a étudié avec Robert Aitken. Récipiendaire de trois bourses du Conseil des Arts du Canada, elle s’est perfectionné en Europe avec Christian Lardé, Michel Debost, Marcel Moyse et Jean-Pierre Rampal. Mme Shulman a été soliste avec de grands orchestres canadiens et internationaux et est fréquemment invitée à des festivals au pays et à l’étranger. Elle a joué avec les quatuors à cordes Orford, St. Lawrence et Penderecki, ainsi qu’avec le regretté Glenn Gould avec qui elle a collaboré à divers projets d’enregistrement disponibles sur le label Sony Classical. Sa vaste discographie compte plus de 30 titres pour CBC, Folkways, Cristal, Golden Crest, Centrediscs, Opening Day et Marquis.

Comme membre fondateur des ensembles Camerata Canada, Trio Lyra et ChamberWORKS, Suzanne Shulman a créé des œuvres de nombreux compositeurs canadiens dont Harry Freedman, Srul Irving Glick, Andrew MacDonald, Milton Barnes, Marjan Mozetich, Glenn Buhr, Christos Hatzis et Jacques. Hétu. Elle joue actuellement avec la pianiste Valerie Tryon, la harpiste Erica Goodman et l’ensemble Festival of the Sound. Suzanne Shulman a enseigné au Conservatoire royal de musique et la Faculté de musique de l’Université de Toronto. Elle continue de travailler avec quelques étudiants à l’Université McMaster d’Hamilton, à son studio privé, et donne aussi à l’occasion quelques master-classes.

Dale Sorensen

Vents

Dale Sorensen est un artiste passionné qui a créé plus de 20 œuvres pour trombone solo et des douzaines en musique de chambre. Il est également fondateur et directeur artistique de l’ensemble de musique contemporaine de l’Île-du-Prince-Édouard, Eklektikos. En plus de ses fréquents récitals solo, Dale s’est produit comme soliste avec le Windsor Symphony, le PEI Symphony et l’Acadia University, l’UPEI et l’ensemble des vents de l’Université de Toronto. À l’orchestre, il joue régulièrement avec le Symphony Nova Scotia et le Charlottetown Festival Orchestra. Il a été premier trombone avec le Windsor Symphony et le PEI Symphony, second avec l’Orchestre philharmonique de Hamilton et, comme pigiste, avec de nombreux autres groupes. On peut l’entendre sur des disques avec l’Elora Festival Orchestra et le Toronto Mendelssohn Choir, le Windsor Symphony et le Symphony Nova Scotia. Dévoué, Dale enseigne en privé et donne de nombreux conseils lors de festivals de musique et d’ateliers. Il a aussi enseigné dans quatre universités du Canada atlantique (UPEI, Dalhousie, MUN et Mount Allison) et à l’Université de Toronto. Il est diplômé de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard, de l’Université Northwestern et de l’Université de Toronto.

Peter Stoll

Vents

Connu pour son énergie sur scène, ses arrangements inédits et sa façon divertissante de s’entretenir avec l’auditoire, Peter Stoll donne régulièrement des concerts à Toronto en formations de chambre et orchestrale, en plus de tournées aux États-Unis, en Europe et en Russie. Il a donné récemment un récital pour Music Toronto avec son ensemble Trio d’Argento, créé à Toronto une œuvre d’Alexina Louie, en compagnie du Gryphon Trio, en plus d’autres concerts en présence des compositeurs Kryzstof Penderecki, Chen Yi et Anders Hillborg. En 2013, Peter participe au Junior Original Concert, Yamaha international, à la Salle Bunkamura de Tokyo. En 2014, il effectue une tournée de trois villes en Chine et à Hong Kong dans le cadre d’un échange de compositeurs et d’interprètes organisé par l’Université de Toronto. Il a aussi récemment participé à l’enregistrement d’œuvres de musique de chambre repensées avec des membres de l’ensemble Canadian Brass. En 2017, Peter a participé à plusieurs festivals de renom, dont le Festival de musique de chambre du Lac Clair, au Manitoba. Peter Stoll enseigne la clarinette à la Faculté de musique de l’Université de Toronto et est régulièrement invité à donner des master-classes au Canada et aux États-Unis. Il est aussi membre du College of Examiners du Conservatoire royal de musique de Toronto.

Diana Torbert

Piano

Diana Torbert est diplômée en interprétation et en pédagogie du piano du Converse College en Caroline du Sud et de la Manhattan School of Music à New York, où elle a reçu le Prix Sylvia Bruck. Elle a également étudié à l’École de musique Aspen au Colorado. Sa carrière musicale englobe un large éventail de récitals et de concerts avec des orchestres, des groupes de musique de chambre, des instrumentistes, des chanteurs, des ensembles vocaux et de l’opéra. Depuis son arrivée à Halifax en 1987, elle s’est fait connaître comme pianiste, enseignante et juge. Mme Torbert a joué fréquemment avec le Symphony Nova Scotia, lors de séries de concerts dans la région. Elle a enregistré pour CBC, Symphony Nova Scotia et pour divers projets impliquant des groupes de chambre, et des solistes vocaux et instrumentaux. Elle est la pianiste de Rhapsody Quintet sur chacun de ses six CDs, dont le plus récent, «Passion». Mme Torbert a enseigné à des centaines d’étudiants du niveau débutant au niveau professionnel au cours de sa carrière de quelque 40 ans, et continue d’enseigner en privé à Halifax.

Alexander Tselyakov

Piano

Alexander Tselyakov a commencé sa carrière avec l’Orchestre Philharmonique de l’État de l’Azerbaïdjan à l’âge de neuf ans. Il a reçu de nombreux prix lors de concours de renom: Concours Tchaïkovsky, le deuxième Concours international de musique du Japon, le Concours internaitional de piano d’Ibla et le Concours international Mazara del Vallo en Italie. Il a étudié avec le Lev Naumov au Conservatoire Tchaïkovski à Moscou. M. Tselyakov a fréquemment joué avec des orchestres incluant les orchestres de Léningrad, de Moscou et de Biélorussie. Il a joué avec le Tokyo Philharmonic, le Toronto Symphony Orchestra, l’Orchestre philharmonique national de Varsovie, l’Orchestre symphonique de Québec, le Buffalo Philharmonic, le Kitchener-Waterloo Symphony, l’Istanbul State Symphony Orchestra et le Symphony Nova Scotia. Il a donné des concerts aux États-Unis, au Canada, en France, au Royaume-Uni, au Danemark, en Suède, en Autriche et aux Pays-Bas. Tselyakov collabore avec de nombreux musiciens canadiens de renom et il est directeur artistique du Festival de musique de chambre de Pender Harbour, en Colombie-Britannique, et du Clear Lake Chamber Music Festival, au Manitoba. Alexander Tselyakov vit à Brandon, au Manitoba, où il est professeur de piano à l’Université de Brandon depuis 2003.

Monica Whicher

Chant

Le style et l’élégance musicale combinés avec un sens théâtral intuitif sont les qualités de la soprano Monica Whicher, en concert et à l’opéra. Elle a chanté avec, des orchestres, pour des maisons d’opéra et des festivals au Canada, aux États-Unis, au Mexique, en Europe et en Asie, avec des chefs d’orchestre de grande renommée. Mme Whicher a été en nomination pour un JUNO pour «Singing Somers Theatre» sur Centrediscs, et pour deux Prix Dora Mavor Moore. Reconnue pour ses interprétations de Mérope dans Persée de Lully et de Telaïre dans Castor et Pollux de Rameau, elle figure également aux CDs de Mozart Magic Fantasy, Beethoven Lives Upstairs et Daydreams and Lullabies. Mme Whicher a étudié à l’École des beaux-arts de Banff, à l’École de musique Britten-Pears et à l’Institut Steans, et a reçu le Prix George London de la Fondation Sullivan. Elle est diplômée de l’Université de Toronto, où elle a étudié avec la célèbre soprano canadienne Lois Marshall. Monica Whicher enseigne à l’Université de Toronto et à la Faculté de chant de l’École Glenn Gould du Conservatoire royal de musique.

Dinuk Wijeratne

Piano

Originaire du Sri Lanka, Dinuk Wijeratne est un compositeur, chef d’orchestre et pianiste décrit par le New York Times comme «exubéremment créatif» et par le Toronto Star de «vision de notre futur culturel». Son œuvre a été récompensée d’un JUNO, et saluée par la SOCAN et la East Coast Music Association. On le retrouve aussi bien dans des collaborations avec des orchestres symphoniques et des quatuors à cordes, des joueurs de Tabla et des DJs, l’amenant sur des scènes internationales telles qu’au Philharmonique de Berlin, au North Sea Jazz Festival, au Carnegie Hall, au Lincoln Center, au Kennedy Center, à l’Opéra Bastille, au Teatro Colón, au Sri Lanka, au Japon, au Royaume-Uni et au Moyen-Orient. Dinuk a grandi à Dubaï et a commencé ses études de composition au Royal Northern College of Music (Royaume-Uni), puis a étudié avec John Corigliano à la Juilliard School. Dinuk a composé spécialement pour presque tous les artistes et ensembles avec lesquels il a joué. Sa musique et son travail collaboratif embrassent la grande diversité de ses origines et de ses influences internationales.