Concours de musique du Canada 2014 / Juges

Informations historiques

L’information contenue sur cette page concerne une ancienne édition du concours et vous est présentée à titre d’archive seulement. Pour les informations en cours, veuillez SVP consulter Concours de musique du Canada 2019.

Raffi Armenian

Né en Égypte de parents arméniens, Raffi Armenian s’initie à la musique par l’étude du piano. Il poursuit sa formation à l’Académie de musique de Vienne et obtient en 1968 un diplôme de piano, de direction d’orchestre et de composition. Ses maîtres sont Bruno Seidlhofer, Hans Swarowsky, Reinhold Schmid, Alfred Uhl et Ferdinand Grossmann.

Depuis le début de sa carrière, Raffi Armenian s’est dédié à la direction d’orchestre, à l’opéra et à la musique de chambre. En 1971, il est nommé directeur musical du Kitchener-Waterloo Symphony, un poste qu’il assurera pendant vingt-deux saisons consécutives. Sous sa direction, la formation se hissera au rang des orchestres canadiens les plus prestigieux. En tant que chef invité, M. Armenian a aussi fréquemment dirigé de grands orchestres sur le plan national et international, dont l’Orchestre symphonique de Montréal.

Passionné d’opéra, Armenian a été directeur musical du Stratford Shakespeare Festival (73-76) et de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal (85-88). Il a dirigé des productions d’opéra et d’opérette à Toronto, pour la Canadian Opera Company, ainsi qu’aux États- Unis. En tant que directeur artistique du Canadian Chamber Ensemble (CCE), il a effectué plusieurs tournées qui l’ont mené en Europe, en Amérique latine et aux États-Unis.

Également dévoué à la formation des jeunes chefs et musiciens, Raffi Armenian a enseigné la direction d’orchestre au Conservatoire de musique de Montréal en plus d’y diriger l’Orchestre symphonique. On note parmi ses élèves Jacques Lacombe, Jean-Marie Zeitouni, Richard Lee et Stéphane Laforest. Après huit années à la tête de l’orchestre de la faculté de musique de la University of Toronto, il assurera la direction du Conservatoire de musique de Montréal de 2008 à 2011.

Armenian a enregistré vingt-quatre albums pour Radio-Canada/ CBC dont l’ Opéra de quat’sous, de Kurt Weill. Des extraits ont d’ailleurs été sélectionnés par Woody Allen pour son film Shadows and Fog. Également compositeur, il achève en février 2014 l’écriture de son opéra La Pitié dangereuse, œuvre basée sur un roman de Stefan Zweig.

Raffi Armenian est récipiendaire de deux doctorats honorifiques (universités de Waterloo et Wilfrid-Laurier). En 1989, il est nommé membre de l’Ordre du Canada.

Marieve Bock

La violoncelliste Marieve Bock est acclamée pour la sensibilité et le brio de son jeu. En plus de livrer d’éblouissants concerts sur la scène canadienne comme chambriste et soliste, elle a joué en Europe, aux États-Unis, en Amérique centrale et au Japon. Férue de musique de chambre, elle a formé le quatuor à cordes Mercure (ensemble en résidence au Conservatoire de musique de Montréal en 2010) et collabore avec des artistes de renom, tels Jonathan Crow, Karen Kevra, Jean-Sébastien Roy et Pamela Franck. Violoncelliste attitrée de Musica Camerata Montréal de 2006 à 2013, elle joue également dans les séries de concerts Syrinx Sunday Salons de Toronto, Capital City Concerts aux États-Unis et Redshift Music Society à Vancouver.

Très impliquée dans la création musicale, Mme Bock a joué d’un océan à l’autre comme soliste invitée des meilleurs ensembles au pays, notamment avec l’Ensemble contemporain de Montréal (ECM+). Parmi ses dernières créations en tant que soliste, notons les pièces des compositeurs canadiens Bruce Mather, Éric Champagne, Edward Top, Christopher Butterfield et Gordon Fitzel. Pour la saison 2014-2015, ses récitals la mèneront de Copenhague à la Polynésie Française, en plus de se produire au sein des Violons du Roy (direction Bernard Labadie) lors d’une tournée européenne. Au printemps, Mme Bock a été nommée membre de l’Orchestre de chambre McGill sous la direction de Boris Brott. De plus, elle a enregistré à titre de soliste sous étiquette Centrediscs Recording Label du Centre de musique canadienne, avec l’ECM+ en juin 2014.

Ses qualités de pédagogue ont également été reconnues comme professeur de violoncelle du Conservatoire de McGill (École de musique Schulich), de l’école Marcel-Vaillancourt et du Camp musical des Laurentides.

Marieve Bock est récipiendaire du Prix avec grande distinction à l’unanimité du jury à l’issue de brillantes études au Conservatoire de musique de Montréal, sous la tutelle du réputé violoncelliste Denis Brott. Elle a ensuite obtenu le Master of Music Degree à Rice University Shepherd School of Music (Houston, USA) auprès du pédagogue Norman Fischer, dont elle fut l’assistante. Elle s’est perfectionnée au Tanglewood Music Festival (Massachussetts) et au Music Academy of the West (Californie).

Solange Bouchard

Cordes

Native de Howick en Montérégie, Solange Bouchard débute l’étude du violon dès l’âge de cinq ans avec Lucille Johnson, puis au Conservatoire de musique de Montréal dans les classes de Johanne Arel et de Raymond Dessaints.

Suite à l’obtention de son diplôme en 1992, elle amorce une carrière de musicienne d’orchestre qui l’amènera à jouer sous la direction de plusieurs chefs, tels que Marc David, Raymond Dessaints, Boris Brott, Raffi Armenian, Jean-François Rivest, Jean-Marie Zeitouni, Daniel Myssyk, Yannick Nézet-Séguin, Jacques Lacombe, Kent Nagano et Frank Paul Séguin. Mme Bouchard est actuellement membre de l’Orchestre des Grands Ballets Canadiens, de l’Orchestre de chambre McGill et occupe le poste de violon solo associé au sein de l’Ensemble Appassionata et de l’Orchestre symphonique de Longueuil.

Solange Bouchard a enseigné le violon à l’École de Musique Jocelyne Laberge, à l’École de musique à la Portée, à l’École Poly-Jeunesse, à l’École de la Roselière et est présentement titulaire de la classe de violon de l’Université Bishop’s à Lennoxville.

Marc Bourdeau

Piano

Formé à Montréal, Genève, Londres et New York, le pianiste, chambriste, accompagnateur et chef de chant Marc Bourdeau s’est produit en Amérique du Nord et du Sud, en Europe et en Asie, y compris aux festivals de Ravinia, Montpellier, Lanaudière, Bath, Maracaibo, Nagoya, Wallonie et Stuttgart, et dans des salles telles le Châtelet (Paris), le Concertgebouw (Amsterdam), la Tonhalle (Zürich), la Salle Verdi (Milan), Bridgewater Hall (Manchester), City Hall (Hong Kong), Kitara Hall (Sapporo), Weill Recital Hall (New York), Bradley Hall (Chicago), Royce Hall (Los Angeles), le Chan Centre (Vancouver) et le Glenn Gould Studio (Toronto).

Marc Bourdeau a occupé des postes d’enseignement au Canada, en Suisse et au Qatar. Il a donné des cours de maître au Royal College of Music et à la Royal Academy of Music de Londres, ainsi qu’au Shanghai Conservatory et à la Manhattan School of Music. M. Bourdeau a joué un large éventail d’œuvres couvrant plus de quatre siècles de musique et a enregistré pour Naxos, Marquis, Brioso, Atma et SNE.

Chantal Dubois

Vents

Chantal Dubois a fait ses études en flûte traversière au Conservatoire de musique de Montréal dans la classe de Jean-Paul Major. Elle y a obtenu des premiers prix, à l’unanimité, en interprétation ainsi qu’en musique de chambre. Elle s’est par la suite perfectionnée auprès de Robert Langevin, flûte solo du New York Philharmonic.

Sa carrière de chambriste l’a amenée à participer à de nombreux concerts dans plusieurs centres culturels du pays ainsi qu’à des émissions pour la radio et la télévision, à des tournées pour les Jeunesses Musicales du Canada, à des concerts en France pour l’OFQJ et des prestations au Festival international du film de Toronto ainsi qu’aux Festivals de Lanaudière, de Lachine et des Fêtes de La Nouvelle-France. Mme Dubois fait également partie de plusieurs ensembles de musique de chambre, dont le Duo Piazzolla, le Duo Lyra et le Quatuor La Flûte enchantée, qu’elle a cofondé en 1985 et avec lequel elle a réalisé plusieurs enregistrements sur étiquettes ATMA classique et XXI-21.

Elle enseigne au préconservatoire du Conservatoire de musique de Montréal ainsi que la flûte traversière au collège Regina Assumpta depuis 1992 et à l’École préparatoire de musique de l’UQAM depuis 2009.

Lana Henchell

Piano

Native de Calgary, Lana Henchell a débuté ses études à l’Université de Calgary où elle a décroché un baccalauréat ainsi qu’une maîtrise en musique, sous la tutelle de Marilyn Engle. En 2010, elle a obtenu un doctorat en interprétation piano de l’Université McGill sous la direction de Richard Raymond.

En plus d’avoir remporté le premier prix du Calgary Kiwanis Music Festival (Rose Bowl), Lana a été lauréate de plusieurs concours, tels que le Tremplin du Concours de musique du Canada, le Women’s Musical Club of Toronto Piano Competition et le Stravinsky Awards International Piano Competition. Son premier prix remporté au Eckhardt-Gramatté National Music Competition lui a valu une tournée de concerts à travers le Canada. Elle a également été invitée dans plusieurs festivals, incluant le Alberta Scene Festival et le Contrasts Chamber Music Festival à Calgary. Au cours des dernières années, elle s’est produite en solo et avec le Land’s End Chamber Ensemble pour le New Works Calgary et le Happening New Music Festival.

Lana enseigne en privé ainsi qu’à l’Université de Calgary. Elle donne également des classes de maître et participe à de nombreux jurys de festivals de musique à travers l’Alberta.

Airat Ichmouratov

Titulaire d’un doctorat en direction d’orchestre de l’Université de Montréal, le russo-canadien Airat Ichmouratov a été invité sur une base régulière à diriger de prestigieux orchestres et ensembles au Canada ainsi qu’en Russie. Il a également été chef en résidence pour Les Violons du Roy de 2007 à 2009. Le concert Impressions russes, qu’il a présenté à la tête de cet orchestre en 2008, et au cours duquel il présentait la première de son Concerto pour violoncelle, a remporté le prix Opus Concert de l’année — Musiques classique, romantique, postromantique, impressionniste.

Ichmouratov a été aussi chef en résidence de l’Orchestre symphonique de Québec pour deux saisons consécutives (2009-2011). À la même période, il a dirigé l’orchestre I Musici de Montréal lors d’une tournée aux États-Unis, au Brésil et au Pérou, tout en faisant ses débuts avec le Tatar State Academic Opera and Ballet Theatre, en Russie. Cette même compagnie l’a d’ailleurs réinvité pour diriger Turandot de Puccini et Rigoletto de Verdi dans le cadre de sa tournée européenne 2012-13.

Clarinettiste de formation, Ichmouratov s’est illustré à maintes reprises comme interprète. Il fonde en 2000 le Trio Muczynski, ensemble avec lequel il remporte prix et honneurs au Canada, en Europe et en Asie. Airat Ichmouratov est également membre fondateur de l’ensemble klezmer Kleztory, connu mondialement. La formation connaît actuellement une carrière autant nationale qu’internationale, et a été récipiendaire d’un prix Opus en 2007.

Également compositeur, la musique d’Airat Ichmouratov a été interprétée dans de nombreux pays par une multitude de musiciens et d’ensembles parmi lesquels figurent Maxim Vengerov, Stéphane Tétreault, André Moisan, Yegor Dyachkov, le Nouveau Quatuor à cordes Orford, le Quatuor Alcan, l’Orchestre symphonique de Québec, l’Orchestre Métropolitain, Les Violons du Roy, Yuli Turovsky & I Musici de Montréal, le Thirteen Strings Chamber Orchestra et l’Orchestre symphonique du Tatarstan (Russie). Il a d’ailleurs été nommé compositeur du Centre d’arts Orford pour l’été 2013.

La composition Fantastic Dances a été enregistrée en 2008 par I Musici chez Analekta. Son Quatuor à cordes no 2, interprété par le Quatuor Alcan, est paru en 2010 sous l’étiquette ATMA et les Cadenzas pour Concerto pour Violon de Beethoven, op. 33 ont été enregistrées en 2012 par Alexandre Da Costa et l’Orchestre symphonique de Taipei dirigé par Johannes Wildner, chez Warner Classics.

Sibylle Marquardt

Vents

Née en Allemagne, c’est en tournée en Italie et au Japon avec l’Orchestre symphonique de la radio bavaroise que Sibylle Marquardt débute sa carrière de musicienne d’orchestre à l’âge de 23 ans. Elle occupe par la suite le poste de flûte solo au sein de l’Orchestre Philharmonique de Freiburg, puis se joint à l’Orchestre symphonique de la radio de Stuttgart, au Deutsche Kammerphilharmonie Bremen, au Gärtnerplatz Theater Munich, ainsi qu’aux orchestres symphoniques de Bern et de Biel. Au Canada, c’est avec le Windsor Symphony Orchestra, le Toronto Philharmonia Orchestra et l’Oshawa Durham Symphony Orchestra, ainsi que dans des productions telles que The Phantom of the Opera et Beauty and the Beast qu’on a pu l’entendre. Mme Marquardt a également joué en Suisse, en Autriche et en France, ainsi que sur les ondes de Radio-Canada et de BR Munich.

Sibylle Marquardt est membre de l’ensemble ERGO, du Trio d’Argento et du Duo Resonance, groupes qui se produisent régulièrement à travers l’Ontario.

Depuis 1998, elle est membre de la faculté du Royal Conservatory of Music à Toronto et du College of Examiners.

Ian Murphy

Guitare

Établi à Magog, au Québec, le guitariste Ian Murphy est titulaire d’un baccalauréat en interprétation du Département de musique de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), où il a étudié avec le célèbre virtuose et pédagogue Alvaro Pierri et remporté la bourse Pierre-Jean Jeanniot décernée à l’étudiant le plus méritant. En 1996, il a obtenu une maîtrise en interprétation de la Faculté de musique de l’Université de Montréal. Il a également participé à plusieurs classes de maître, dispensées notamment par Léo Brouwer, David Russell et Roberto Aussel. Trois fois lauréat du Premier prix en musique de chambre au Concours provincial Guitare-Mauricie et finaliste au Concours de musique du Canada, il s’est fait entendre à plusieurs reprises à la radio de Radio-Canada. Ian Murphy pratique plusieurs styles musicaux, qui vont de la Renaissance jusqu’à la musique moderne, en passant par le tango et la musique contemporaine. En 2000, l’éditeur Hal Leonard a publié trente-six de ses transcriptions pour violon et guitare d’œuvres du compositeur argentin Astor Piazzolla. En 2009, il a fait paraître, sous étiquette Orfan, un disque solo constitué d’œuvres de Bach, d’Albéniz et de Carlo Domeniconi. Professeur au Département de musique du Cégep de Drummondville depuis 2001, il y enseigne la guitare classique, la formation auditive et les technologies musicales. Récemment, il a publié chez Apple, une série de volumes numériques dédiés à la formation auditive chez le musicien.

Michelle Sutton

Chant

Originaire de Montréal, la mezzo-soprano Michelle Sutton poursuit une brillante carrière nationale. Diplômée en piano, en arrangement musical et en chant, elle fut membre stagiaire à l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal et remportait, en 1994, un Premier prix au Concours de musique du Canada.

Elle s’est produite dans le Stabat Mater de Rossini et dans la Spring Symphony de Britten avec l’Orchestre symphonique de Montréal, dans le Requiem de Mozart avec l’Orchestre symphonique de Québec, dans le Te Deum de Bruckner avec l’Orchestre Métropolitain, dans le Messie de Haendel avec l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, ainsi que dans le Requiem de Von Suppé, au Festival de Lanaudière.

À l’opéra, Michelle Sutton a chanté des rôles tels que Hänsel dans Hänsel und Gretel de Humperdinck à l’Opéra de Québec, Fenena dans Nabucco de Verdi à l’Opéra de Montréal, Cherubino dans Le Nozze di Figaro de Mozart avec le Opera Ontario, l’Opéra de Montréal et l’Opéra de Québec, Stéphano dans Roméo et Juliette de Gounod au Calgary Opera et Ceres dans The Tempest de Lee Hoiby au Pacific Opera Victoria.

Jamie Syer

Le pianiste, pédagogue et gestionnaire culturel canadien Jamie Syer est récipiendaire d’un prix d’excellence du gouvernement de l’Alberta pour le caractère exceptionnel de ses prestations musicales, et lauréat du premier prix de l’édition 1977 du Concours national de Radio-Canada. Titulaire de deux maîtrises et d’un doctorat de la Yale University School of Music où il a étudié avec Ward Davenny et Claude Frank, il a enseigné en Alberta, en Saskatchewan, en Colombie-Britannique et au Nouveau-Brunswick.

Jamie Syer a par ailleurs été doyen du Victoria Conservatory of Music, où il a également dirigé le département de piano. Il est le fondateur et directeur artistique d’un programme destiné aux jeunes musiciens du conservatoire et a fait partie du personnel enseignant de l’école de musique de la University of Victoria. Dans cette ville de la côte ouest canadienne, il s’est souvent produit seul au piano, ou en formations de chambre, ou encore comme soliste avec divers orchestres dont le Victoria Symphony.

D’autre part, Jamie Syer a souvent joué en Europe, notamment en Écosse, en Irlande, en Hongrie, en France et en Angleterre. Il s’est aussi produit dans plusieurs grandes salles du Canada et a occupé, pendant dix ans, le poste de directeur artistique de l’organisme de musique contemporaine New Works Calgary. Il est codirecteur artistique de l’atelier musical d’été Strings & Keys, en Alberta. À l’automne 2014, il effectuera une tournée pédagogique en France et jouera à Avignon.

Réputé pour le caractère imaginatif de ses programmes et pour l’aspect créatif et dynamique de son jeu, Jamie Syer est aussi très sollicité comme juge et animateur d’ateliers, toujours heureux de travailler avec des étudiants enthousiastes, quel que soit leur âge. Il réside actuellement dans la petite ville albertaine de Bergen, où il est aussi gestionnaire de la bibliothèque publique locale.

Veronica Thomas

Cordes

Veronica Thomas a étudié le violon avec Hratchia Sevadjian. Elle a travaillé au sein de l’Orchestre symphonique de Québec, de l’Orchestre du Centre national des Arts d’Ottawa et a été membre de l’Orchestre des Grands Ballets Canadiens pendant plus de deux décennies. Elle fut également deuxième violon solo de l’Orchestre symphonique de Laval où elle a travaillé sous la direction de chefs d’orchestre reconnus, comme Jacques Lacombe, Jean-François Rivest et Alain Trudel.

Veronica est également une chambriste très respectée. Second violon de l’Orchestre de chambre Appassionata, elle a joué avec le réputé Orchestre de chambre McGill, l’Orchestre de chambre Thirteen Strings d’Ottawa ainsi qu’avec Angèle Dubeau & La Pietà. Elle a été membre fondatrice du Ottawa String Quartet, qui fut quatuor en résidence au premier Festival international de musique de chambre d’Ottawa. Elle est également membre fondatrice du Quatuor de Montréal.

Veronica a enregistré et joué avec de nombreux artistes tels que Céline Dion, Dave Brubeck et Barbra Streisand. Elle participe régulièrement à des enregistrements pour la télévision et le cinéma.

Jennifer Tung

Actuellement coordonnatrice du département de chant, coach vocal et membre du corps enseignant de la Glenn Gould School du Royal Conservatory of Music de Toronto, Jennifer Tung est l’une des plus éminentes pianistes accompagnatrices, pédagogues et sopranos de l’Ontario. Diplômée de la prestigieuse Eastman School of Music où elle a obtenu un baccalauréat en chant et une maîtrise en piano d’accompagnement et en musique de chambre, elle possède une souplesse qui a donné lieu à une carrière particulièrement diversifiée.

À titre de chanteuse, Jennifer Tung a collaboré avec plusieurs formations dont l’Orchestre philharmonique de Hong Kong, le St. Paul’s Festival Orchestra, le Rochester Chamber Orchestra, la Toronto Sinfonietta, le Mississauga Symphony Orchestra et le Georgian Bay Symphony Orchestra. Elle s’est illustrée dans Ceremony of Carols de Britten, le Messiah de Handel, le Requiem de Mozart, Shéhérazade de Ravel, la Messe de Stravinski, et le Gloria de Vivaldi. À la fois comme chanteuse et pianiste accompagnatrice, cette passionnée de récitals s’est produite en plusieurs endroits de l’Amérique du Nord, dont Toronto, Chicago, Los Angeles et Malibu, ainsi qu’à Waimea (Hawaï), Alderburgh, (Angleterre), en Chine et à Hong Kong.

Fervente de musique contemporaine, Jennifer Tung est répétitrice et pianiste du Tapestry New Opera Studio depuis sa fondation. Elle a par ailleurs étroitement collaboré avec plusieurs compositeurs dont Tom Cipullo, Ricky Ian Gordon, John Harbison, Jake Heggie, Ben Moore et John Musto.

Comme coach de chant, elle a assumé la direction musicale du Toronto’s Summer Opera Lyric Theatre pendant quelques années et a ainsi dirigé les productions de Don Giovanni, de Die Zauberflöte et des Nozze di Figaro de Mozart, de La Traviata de Verdi et de La Vie parisienne d’Offenbach. Elle a également collaboré avec des pianistes accompagnateurs aussi réputés que Margo Garrette, Graham Johnson, Martin Katz et Roger Vignoles.

Enfin, pédagogue accomplie, Jennifer Tung a donné des classes de maître (chant et piano) à Toronto, Los Angeles, Riverside, Irvine et Suzhou, et donné des cours d’été en divers endroits d’Amérique du Nord et d’Europe, de même qu’au Hawaii Performing Arts Festival, et au Liederfest de Suzhou (Chine). Elle occupe actuellement le poste de directrice du programme de stages du Songfest at Colburn, à Los Angeles.

Line Villeneuve

Piano

Native de Charlevoix, Line Villeneuve travaille activement dans le milieu musical estrien depuis plus de vingt-cinq ans comme pianiste accompagnatrice, chambriste et professeure de piano. Après avoir étudié auprès de Frans Brouw et Robert Weisz à l’Université Laval, elle poursuit sa formation musicale à l’Université de Montréal et obtient une maîtrise ainsi qu’un doctorat en piano, respectivement sous la tutelle de Marc Durand et Natalie Pépin. Elle participe également à de nombreux stages de perfectionnement, notamment en Europe auprès de Pierre Sancan et de Monique Deschaussée. Line Villeneuve a été boursière d’organismes et institutions musicales dont la Fondation les Amis de l’art, les Jeunesses Musicales du Canada, le Banff Centre et le Conseil des arts du Canada. Elle a donné de nombreux concerts, entre autres au Domaine Forget et au Festival de Lanaudière.

Son expérience musicale l’amène à siéger sur de nombreux jurys de concours. Elle est régulièrement invitée à donner des ateliers et des classes de maître. Passionnée de pédagogie, Line Villeneuve a enseigné le piano à l’Université de Montréal et à l’Université de Sherbrooke et occupe depuis 1991 un poste d’enseignante au Cégep de Sherbrooke.