Concours de musique du Canada 2011 / Juges

Informations historiques

L’information contenue sur cette page concerne une ancienne édition du concours et vous est présentée à titre d’archive seulement. Pour les informations en cours, veuillez SVP consulter Concours de musique du Canada 2019.

Première épreuve

Finale provinciale

Finale nationale

Adele Armin

Cordes

Adele Armin a commencé à étudier le violon à quatre ans. Avant d’obtenir la bourse d’études qui l’a menée à l’Indiana University à l’âge de 16 ans, elle avait déjà effectué deux tournées à travers le Canada et participé à plusieurs émissions de radio et de télévision comme soliste ou chambriste. Après ses études en Indiana, Adele Armin s’est perfectionnée auprès de Lorand Fenyves, à la University of Toronto. Lauréate de plusieurs concours nationaux et internationaux, elle a entrepris une carrière d’envergure, se produisant notamment avec Arthur Fiedler, Karl Ancerl, Mario Bernardi, Franz-Paul Decker et Glenn Gould. Sa passion pour la musique de chambre a cependant prévalu, ce qui l’a incitée à participer à la fondation de l’ensemble Camerata, qui a donné de nombreux récitals entre 1972 et 1986, et qui a été désigné Enregistrement CBC de l’Année pour son interprétation de la Kammersymphonie opus 9 de Schoenberg et de l’Adagio du Kammerkonzert de Berg, arrangé par Berg lui-même pour violon, clarinette et piano. En 1992, Adele Armin a suscité les éloges du public et de la critique par ses exécutions du Concerto Grosso de Schnittke avec l’Orchestre de chambre de Stuttgart.

Par ailleurs, au cours des années 1980, madame Armin a joué un rôle majeur dans la mise au point des instruments à cordes électroacoustiques RAAD et a commandé plusieurs œuvres pour lesquelles ils étaient parfaitement conçus. Elle a utilisé son RAAD lors de concerts donnés à l’invitation de plusieurs sociétés de musiques nouvelles dont Esprit Orchestra, avec lequel elle a joué Jitanjafora de Sergio Barosso. Soumis au Forum international des Compositeurs à Paris, en 1995, l’enregistrement par CBC de cette exécution a remporté un prix et a subséquemment été diffusé dans vingt-trois pays. Par ailleurs, elle est aussi la soliste du CD Vivaldi de la série Classical Kids, enregistrement qui a remporté un prix Juno.

Adele Armin a fait partie de l’ensemble de jazz d’avant-garde Hemispheres, et a joué et enregistré avec des ensembles de musique contemporaine tels que Array, New Music Concerts et Sound Pressure de même qu’avec des ensembles plus traditionnels, comme les Toronto Chamber Players. Elle est la violoniste du Trio Vivant, qui réunit aussi la pianiste Catherine Wilson et la violoncelliste Sharon Prader. Depuis 1997, elle joue parmi les premiers et seconds violons du Toronto Symphony Orchestra.

Geneviève Beaudry

Cordes

La violoniste Geneviève Beaudry est diplômée du Conservatoire de musique de Montréal où elle a obtenu des Premiers prix de violon et de musique de chambre. Elle s’est par la suite perfectionnée en Europe, notamment avec Philipp Hirschhorn au Conservatoire d’Utrecht au Pays-Bas, et Boris Belkin à l’Accademia Chigiana de Sienne en Italie. Violon solo de l’Orchestre des Grands Ballets Canadiens de Montréal, elle joue aussi au sein d’autres ensembles dont l’Orchestre symphonique de Montréal, Les Violons du Roy, l’Orchestre de chambre McGill et la Société de musique contemporaine du Québec, et participe régulièrement au Festival de musique de chambre d’Ottawa, au Festival Orford et au Festival de Lanaudière. Elle a été membre du Quatuor Bozzini avec lequel elle s’est produite au Canada et aux États-Unis. Elle est également membre fondatrice du duo Beaudry-Belzile, et se fait régulièrement entendre sur les ondes de Radio-Canada. Geneviève Beaudry enseigne actuellement le violon à l’Université Bishop’s à Lennoxville.

Louise Bessette

Piano

La pianiste Louise Bessette s’est taillé une place de choix dans l’interprétation des plus grandes œuvres de notre temps. Reconnue pour l’éclectisme de son répertoire et pour la virtuosité de ses interprétations, elle s’est mérité de nombreuses distinctions, dont les Premiers prix du Concours de musique national Eckhardt-Gramatté, du Concours international de musique contemporaine de Saint-Germain-en-Laye et du Concours international Gaudeamus de Rotterdam. Le Conseil québécois de la musique lui a aussi remis plusieurs Prix Opus, dont ceux «d’interprète de l’année» et «événement musical de l’année» pour l’Automne Messiaen 2008. Premier prix de musique de chambre et de piano du Conservatoire de musique de Montréal, elle s’est perfectionnée ensuite avec Eugene List, Yvonne Loriod, Claude Helffer, Jay Gottlieb et Dominique Merlet. Louise Bessette a donné de nombreux concerts sur plusieurs scènes d’Europe et d’Amérique, et tout récemment en Chine, lors du 4e Festival international de piano de Shanghai. Elle a à son actif une vingtaine d’enregistrements et elle contribue à la diffusion de la nouvelle musique par la création de nombreuses œuvres. Membre de l’Ordre du Canada et Officier de l’Ordre national du Québec, elle est depuis 1996 titulaire d’une classe de piano au Conservatoire de musique de Montréal.

Jeanie Chung

Piano

La pianiste Jeanie Chung a donné des concerts en Amérique du Nord, en Europe, en Asie et en Afrique. Ses récentes activités comprennent des prestations en solo ou en formation de chambre au Clarchen Ballhaus de Berlin, au Rolston Recital Hall de Banff, à la salle Claude-Champagne à Montréal, au Merkin Hall de New York, au Teatro Verdi de Florence, au Toronto Summer Music Festival, au Festival Mozart de l’Orchestre philharmonique d’Oslo, au Festival international de musique de Bélize et au Festival international de musique de Pyongyang.

Jeanie Chung s’est distinguée lors de plusieurs et importants concours, dont le Concours international de piano Busoni et les concours internationaux de musique de chambre Provincia di Caltanissetta et Premio Vittorio Gui. Après ses études au Royal Conservatory of Music à Toronto, elle poursuit sa formation à la Juilliard School de New York où elle a obtenu son doctorat en musique, et où elle a remporté à deux reprises le prestigieux concours de concertos. Ses principaux professeurs ont été Boris Lysenko, Leon Fleisher, John Perry et Herbert Stessin. Jeanie Chung réside actuellement à Toronto où elle enseigne à la Young Artist Performance Academy du Royal Conservatory of Music.

Patricia Green

Chant

La mezzo-soprano Patricia Green mène une brillante carrière internationale. Elle a entre autres chanté au Carnegie Hall, au Festival Musica de Strasbourg avec l’Orchestre de Radio-France, au Concertgebouw d’Amsterdam avec la Netherlands Radio Philharmonic Orchestra, et au Kennedy Centre de Washington, D.C. avec le Theater Chamber Players. Au cours de sa carrière, elle a côtoyé quelques-uns des plus grands chefs et a créé plus de 25 œuvres écrites par d’éminents compositeurs dont Pierre Boulez, R. Murray Schafer et György Ligeti.

Patricia Green participe également à de nombreux événements pour diverses sociétés de musique de chambre. Mentionnons des concerts avec le Manitoba Chamber Orchestra, le Washington Bach Consort, la Library of Congress Concerts Society et le Russian Chamber Arts. Ses concerts ont été diffusés à la télévision ainsi qu’à la radio, en Europe et en Amérique du Nord. Elle a enregistrés de nombreux disques pour Griffin Recording, Newport Classics, Albany Records et Live Unity Productions. Patricia Green est professeure associée de chant à la University of Western Ontario.

Blaine Hendsbee

Chant

Reconnu pour sa voix séduisante de ténor lyrique, sa grande musicalité et son expressivité, le ténor Blaine Hendsbee chante régulièrement à l’opéra, au concert et en récital au Canada et aux États-Unis. Son répertoire comprend plus de soixante rôles, qui couvrent tout le répertoire de l’opéra. Il a ainsi déjà chanté Il barbiere di Seviglia, Elektra, Salomé, Peter Grimes et Die Fledermaus (Vancouver), Madama Butterfly (Calgary, Edmonton, Regina, Winnipeg, Vancouver, Victoria et Ottawa), Hänsel und Gretel (Lincoln Centre de New York), Le nozze di Figaro, Der Rosenkavalier, L’incoronazione di Poppea (Canadian Opera Company, Toronto), Die Zauberflöte (Centre national des Arts, à Ottawa, ainsi qu’à Halifax et Edmonton), The Rape of Lucretia (Milwaukee), Die Entführung aus dem Serail (Victoria, Halifax), Turandot (Cincinnati, Winnipeg, Edmonton), La vie parisienne, Comtesse Maritza (Toronto Operetta Theatre), Amahl and the Night Visitors (Avery Fischer hall, NY) et participé à plusieurs premières newyorkaises avec le Center for Contemporary Opera (The Postman Always Rings Twice, Markheim, La Cantatrice chauve et Transformations ), de même qu’à la première mondiale de Erewhon.

Il chante régulièrement avec les orchestres symphoniques de tout le pays. Dans le domaine de l’oratorio, ses principaux rôles comprennent les solos de ténor dans Messiah de Handel, le Requiem de Mozart, les passions selon Saint Jean et Saint Matthieu de Bach, La Création et Les Saisons de Haydn, Elijah de Mendelssohn, ainsi que la Symphonie no 9 de Beethoven. Cette année, il a donné plusieurs récitals dans les Maritimes, au Manitoba, dans le mid-west américain et en Floride, en présentant un répertoire surtout constitué d’œuvres des îles britanniques, de lieder de Schubert et de mélodies françaises.

Enfin, Blaine Hendsbee dirige le secteur chant et l’atelier d’opéra de la University of Lethbridge, en Alberta. Il a ainsi mis en scène et dirigé Die Zauberflöte, Dido and Aeneas, Dialogues des Carmélites, Die Fledermaus, HMS Pinafore, Into the Woods, The Mikado, The Old Maid and the Thief, et Le nozze di Figaro. Il lui arrive souvent de donner des cours de maître, d’être juge lors de festivals ou de concours et, l’été, de dispenser des cours d’art vocal à titre de professeur invité. En 2009, il a mis sur pied le cours de chant SAVE (Southern Alberta Vocal Experience), initiative très populaire qui a lieu chaque année à la fin d’août à la University of Lethbridge et qui se concentre sur les besoins des jeunes chanteurs prometteurs.

Philip Hornsey

Percussion à clavier

Le percussionniste Philip Hornsey a étudié à l’École de musique Schulich de l’Université McGill auprès de Pierre Béluse et D’Arcy Gray et à la Faculté de musique de l’Université de Montréal sous la direction de Julien Grégoire et Robert Leroux. Il a participé à plusieurs stages de perfectionnement au Canada et à l’étranger, notamment à Banff et à Darmstadt en Allemagne. Louis Charbonneau, David Kent, Alexander Lepak, Michel Udow et Yoshikazu Fujimoto comptent parmi ses professeurs. Concertiste polyvalent, Philip Hornsey travaille comme surnuméraire au sein de différents orchestres dont l’Orchestre Métropolitain, le Nouvel Ensemble Moderne et l’ensemble I Musici de Montréal, et est membre de nombreux ensembles de musique contemporaine dont l’Ensemble Contemporain de Montréal, l’Ensemble Kore et le duo Kovalis. À ce jour, il a donné des concerts au Canada, aux États-Unis, en Asie et en Europe. Il a participé à plusieurs enregistrements pour l’Office National du Film et Radio-Canada, ainsi qu’à de nombreux projets commerciaux. Il est professeur de percussions à l’école secondaire FACE de Montréal.

Abe Kestenberg

Vents

Abe Kestenberg a fait ses études à l’Université McGill et à la Manhattan School of Music. Ses professeurs ont été Rafaelle Masella et Herb Blayman (clarinette), Arthur Romano et Gerald Danovitch (saxophone), Gail Grimstead et Max Shoenfeld (flûte). Abe Kestenberg est l’un des membres fondateurs du Gerald Danovitch Saxophone Quartet (GDSQ), avec qui il s’est produit pendant près de trente ans, donnant des concerts un peu partout au Canada, aux États-Unis, en Europe, en Asie et aux Caraïbes, tout en jouant pour de nombreuses émissions pour la télé et la radio nationale. Lauréat en 1983 du prestigieux concours Les Étoiles du Maurier et Artiste Yamaha de 1986 à 1997, le GDSQ s’est également produit lors d’importants festivals internationaux, en plus d’enregistrer pour CBC/Radio-Canada et McGill Records, avec entre autre invités, Eugene Rousseau et le New York Saxophone Quartet.

Abe Kestenberg a participé à de nombreuses tournées avec des compagnies de ballet, des spectacles Broadway et des orchestres dont l’Orchestre symphonique de Montréal, l’Orchestre du Centre national des Arts, le Symphony Nova Scotia, l’Orchestre Métropolitain, la Société de musique contemporaine du Québec, l’Orchestre de la Scala de Milan et l’Orchestre National du Théâtre du Bolchoï. Il a joué pour de nombreuses séries à la radio et à la télévision, au cinéma, et a enregistré pour CBC / Radio-Canada, CTV, Télé-Métropole, l’Office Nationale du Film, RCA et London/Decca.

Parmi les artistes avec lesquels il s’est produit, mentionnons Tony Bennett, Mel Torme, Lena Horne, Maynard Ferguson, Tom Jones, Neil Sadaka, Jerry Lewis, Maureen Forrester, Stevie Wonder, Paul Anka, Eartha Kitt, Danny Kaye, Harry Belafonte, Glen Campbell, Sammy Davis Jr., Paul Williams, Diana Ross and the Supremes, Sonny and Cher, Marlene Dietrich, Bert Bacharach, Marvin Hamlish, Julio Iglesias, Michel Legrand, Dizzy Gillespie, Phil Woods, Johnny Mathis, Shirley MacLaine, Charles Dutoit, Franz Paul Decker et Herbert von Karajan.

Abe Kestenberg est professeur et directeur du secteur des bois à l’École de musique Schulich de l’Université McGill, où il enseigne le saxophone, la clarinette, la flûte, la musique de chambre et un cours intitulé Introduction à la vie de musicien professionnel.

Gwen Klassen

Vents

Gwen Klassen est flûte solo adjointe et piccolo solo du Calgary Philharmonic Orchestra. Elle est diplômée de la University of Manitoba et de la Northwestern University en Illinois, où elle a étudié sous la direction de Walfrid Kujala. Gwen Klassen a participé à de nombreuses tournées de concerts et à des festivals d’été aux États-Unis et au Canada, jouant avec le National Orchestral Institute, l’Orchestre national des jeunes du Canada et le Winnipeg Symphony Orchestra. Elle a aussi joué en récital ou en formation de chambre à la Instrumental Society de Calgary, avec la Kensington Sinfonia ainsi qu’à la University of Calgary, à l’occasion des Celebrity Series. Elle s’est récemment associée à la campagne PetsDOMatter, organisée par la Cochrane & Area Humane Society. Souvent entendue sur les ondes de la radio de la CBC, Gwen Klassen est la directrice-fondatrice du Pender Island Flute Retreat, stage d’été de la Mount Royal University, et enseigne la flûte à la University of Calgary.

Natalia Kononova

Cordes

Née à Saint-Pétersbourg en Russie et diplômée du Conservatoire Rimski-Korsakov de cette ville, la violoniste Natalia Kononova a joué sous la direction de musiciens fort réputés dont Lord Yehudi Menuhin, Gidon Kremer, Yuri Temirkanov, Mariss Janssons, Kent Nagano, Yuli Turovsky, Jamie Laredo et Sir Georg Solti. Elle est violon solo de l’Orchestre symphonique de Drummondville, premier violon de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, et se joint régulièrement à l’Orchestre de chambre McGill comme violon solo invitée, ainsi qu’à l’Orchestre de chambre I Musici de Montréal. Elle a en outre joué en récital ou en formation de chambre un peu partout dans le monde en plus d’enregistrer pour ATMA classique et de collaborer à d’autres projets discographiques, notamment pour les compositeurs André Gagnon et Joe Hisaishi et pour l’ensemble de chambre La Pietà. Premier prix du Concours national de violon de Russie, Natalia Kononova enseigne dans de nombreuses écoles musicales et est souvent invitée à donner des master-classes.

Maurice Laforest

Piano

Originaire de Rivière-du-Loup, Maurice Laforest a débuté l’étude du piano avec sa mère, puis au Cégep de Sainte-Foy avec Michèle Royer et à la Faculté de musique de l’Université Laval sous la direction de Robert Weisz. De 1997 à 1999, alors boursier du Fonds FCAR, il poursuit sa formation auprès de Robert Leonardy à l’École supérieure de musique de Saarbrücken en Allemagne. Il s’est aussi perfectionné auprès de György Sebok, Menahem Pressler, Anton Kuerti, Brigitte Engerer, Marie Fabi et Jean Micault. Établit à Québec, il mène une carrière très active comme soliste, chambriste, musicien d’orchestre, accompagnateur et professeur. Il a joué sur différentes scènes au Canada, en France, en Allemagne, en Suisse et en Italie. Maurice Laforest est fréquemment entendu sur les ondes de la radio de Radio-Canada et est souvent invité comme membre du jury d’importants concours musicaux. Depuis 1999, il est chargé de cours à l’Université Laval et professeur au Département de musique du Cégep de Ste-Foy. Il s’implique également au sein de l’École préparatoire de musique Anna-Marie Globenski ainsi qu’à de nombreux camps musicaux.

Peter McCutcheon

Guitare

Le guitariste Peter McCutcheon a reçu en 1975 un Premier prix du prestigieux Conservatoire National Supérieur de musique de Paris sous la direction d’Alexandre Lagoya. Il a aussi travaillé auprès de Marie Lévesque et de Martin Prével à la Faculté de musique de l’Université de Montréal où il enseigne aujourd’hui. M. McCutcheon collabore régulièrement comme professeur au Centre d’arts Orford, à l’Académie internationale d’été de Nice et à l’Académie de musique du Domaine Forget. En 2002 il a été professeur invité au Festival de guitare de la Stetson University en Floride. Sa carrière de concertiste le mène dans plusieurs villes américaines et européennes dont Boston, San Francisco, New York, Paris, Tours, Avignon et Bruxelles. Au printemps 1996, il a effectué une tournée de sept villes mexicaines durant laquelle il a entre autres donné un récital au Festival international de guitare de Morelia. Il a aussi donné des concerts au Maroc et en Tunisie. Peter McCutcheon a enregistré plusieurs disques pour divers labels et est souvent invité comme membre d’importants jurys musicaux, notamment le Concours international de la Guitar Foundation of America.

Kent McWilliams

Piano

Le pianiste Kent McWilliams mène une fructueuse carrière depuis ses débuts professionnels avec le University of Toronto Symphony Orchestra, sous la direction de Kazuhiro Koizumi où il interprétait le Concerto no 3 pour piano de Rachmaninov. À la suite d’une récente prestation avec le Kitchener-Waterloo Symphony Orchestra, le critique musical de l’endroit a écrit: «L’interprétation de McWilliams du Concerto no 1 pour piano de Tchaïkovski a été tout simplement triomphale.». Kent Mc Williams a joué dans plus d’une dizaine de pays et s’est distingué aux concours de Porto (Portugal) et du Regina Symphony, au Concours de musique du Canada et à celui du Festival national de musique du Canada. Il a récemment donné des récitals en Chine et ses prestations ont fait l’objet de nombreuses diffusions sur les ondes de CBC, au Canada, et de ABC, en Australie.

Monsieur McWilliams est titulaire d’un doctorat en interprétation obtenu au terme de ses études avec Marc Durand, à l’Université de Montréal. Il a aussi étudié en Pologne avec Andrzej Jasinski, et scruté les mazurkas et polonaises de Chopin à la recherche d’éléments du folklore polonais. Il détient aussi un Artist Diploma de la Stuttgart Musikhochschule, où il a travaillé avec Oleg Maisenberg, de même qu’un baccalauréat et une maîtrise en interprétation piano de la University of Toronto, où il a étudié avec Boris Lysenko.

Après avoir enseigné au Royal Conservatory of Music, à Toronto, Kent McWilliams a joint les rangs des professeurs du St. Olaf College (Northfield, Minnesota) en 2001. Juge et clinicien réputé, il a donné des ateliers d’interprétation et de pédagogie un peu partout en Amérique du Nord. Il a récemment fait partie du jury de la finale nationale du concours de la US Music Teachers’ National Association (MTNA), et a aussi été juge des pianistes avancés aux festivals de musique de Vancouver, Calgary, Toronto et Ottawa. Il a donné le coup d’envoi du congrès national de la MTNA en 2010, en guise de contribution aux commémorations entourant le 200e anniversaire de naissance de Chopin. Kent McWilliams réside actuellement à Northfield, au Minnesota, avec son épouse Renata et leurs deux enfants, Patrick et Anna.

Sonia Racine

Chant

Premier prix du Conservatoire de musique de Québec et Grand prix du Concours des jeunes interprètes de Radio-Canada, la mezzo-soprano Sonia Racine a été la première récipiendaire du Prix Raoul-Jobin et finaliste aux concours internationaux de Toulouse et Luciano Pavarotti. Elle a chanté pour de nombreuses et renommées maisons d’opéra au Canada, aux États-Unis et en Europe. En concert ou en récital, son vaste répertoire s’étend de la musique baroque à la musique contemporaine. Elle a notamment chanté sous la direction de chefs réputés dont Charles Dutoit et lors de la première canadienne du Liverpool Oratorio de Paul McCartney sous la direction de Carl Davis lors du Festival d’été de Québec puis au Festival de Lanaudière. Elle a aussi participé à plusieurs enregistrements pour la télévision et la radio de Radio-Canada, la Radio Suisse Romande et TV5, en plus de prendre part au 150e anniversaire de Rideau Hall, la résidence officielle des gouverneurs généraux canadiens. Sonia Racine est actuellement professeur au Conservatoire de musique de Québec.

Elizabeth Raum

Vents

La compositrice canadienne Elizabeth Raum a mené une fructueuse carrière de hautboïste, jouant d’abord avec le Boston Symphony et le Boston Pops Orchestra, puis comme hautbois solo au sein du Atlantic Symphony Orchestra à Halifax et du Regina Symphony Orchestra. Elle est diplômée de la Eastman School of Music et la University of Regina. En 2004, elle recevait un doctorat honorifique de la Mount Saint Vincent University à Halifax et en 2010, l’Ordre du Mérite de la Saskatchewan. Les œuvres d’Elizabeth Raum ont été jouées un peu partout dans le monde et ont fait l’objet de nombreuses diffusions sur les ondes de Radio-Canada. Compositrice agréée du Centre de musique canadienne, elle a écrit à l’intention de grands artistes et ensembles dont la soprano canadienne Tracy Dahl, le tromboniste Christian Lindberg, le tubiste Roger Bobo, la violiniste Erika Raum, l’ensemble de percussion Nexus, le Calgary Philharmonic Orchestra, la Symphony Nova Scotia et le St. Lawrence String Quartet. Des articles consacrés à Elizabeth Raum ont été réalisés par de nombreuses et sérieuses publications dont le New Grove’s Dictionary of Music and Musicians.

Pierre Savoie

Vents

Pierre Savoie est cor solo à l’Orchestre Métropolitain depuis 1987. Il a étudié à l’École de musique Vincent-d’Indy puis à la Faculté de musique de l’Université de Montréal sous la direction de Jean Gaudreault. Il s’est aussi perfectionné à Toronto auprès d’Eugène Ritich. Musicien recherché, il se joint régulièrement comme surnuméraire à de nombreux orchestres dont les orchestres symphoniques de Montréal, de Québec, de Trois-Rivières et de Laval, l’Orchestre du Centre National des Arts, I Musici de Montréal et l’Orchestre des Grands Ballets Canadiens de Montréal. Il participait d’ailleurs à une récente tournée de l’Orchestre Métropolitain aux États-Unis. Pierre Savoie enseigne au programme de deuxième cycle de l’École de musique de l’Université de Sherbrooke ainsi que dans différentes écoles de musique de Montréal et de la périphérie. Il est également directeur musical de l’Harmonie de Mont-Bruno depuis 1989.

Lisa Yui

Piano

Depuis ses débuts avec orchestre à l’âge de sept ans, Lisa Yui a donné des récitals et joué comme concertiste en Europe, en Amérique du Nord et en Asie. Elle a remporté plusieurs concours nationaux et internationaux, dont les Auditions Super Classiques Internationales, le Concours International de Piano de Senigallia, le Concours de concerto du Toronto Symphony, et deux bourses d’étude du Conseil des Arts du Canada.

Comme concertiste, Lisa Yui s’est notamment produite avec les orchestres symphoniques de Tokyo, de la Radio nationale de Pologne, et de Toronto, l’Orchestre Philharmonique d’État de Cracovie et le Sinfonia Nova Amadeus. En 2005, elle a été choisie parmi mille artistes pour représenter le Canada à l’Exposition universelle d’Aichi, au Japon. En 2011, elle a fait paraître son premier CD (Intégral), constitué d’œuvres de Carl Maria von Weber et de Jan Ladislav Dussek.

Lisa Yui a été invitée à donner des conférences au sein de plusieurs institutions prestigieuses telles que la Juilliard School of Music, le Collège de Musique de Kunitachi, au Japon, et la Washington and Lee University. Elle est la productrice, interprète et conférencière de The Lives of the Piano, première série de concerts-conférences sur le piano donnée à la Manhattan School of Music qui en est maintenant à sa dixième année.

Après avoir obtenu son diplôme en interprétation du Royal Conservatory of Music, à Toronto, Lisa Yui a fait ses études de baccalauréat à la Juilliard School of Music. Elle a ensuite obtenu sa maîtrise et son doctorat en musique de la Manhattan School of Music, où elle a étudié avec Byron Janis et Marc Silverman. Elle y a reçu le Prix Rubinstein, décerné au diplômé le plus prometteur, et le Prix DMA Helen Cohn. La liste de ses autres principaux professeurs et mentors comprend notamment Oxana Yablonskaya, Giovanni Valentini, Edna Golandsky, David Dubal et Leonid Hambro.

Lisa Yui est la directrice de la ‘Ensemble 212’s Young Artist Competition Series’. Elle a aussi dirigé le secteur piano du Music Advancement Program de la Juilliard School et, pendant plusieurs années, a donné un cours sur l’histoire sociale du piano au Marymount Manhattan College. Elle est actuellement professeure à la Manhattan School of Music et à la John J. Cali School of Music de la Montclair State University, au New Jersey.

Lisa Yui est une Artiste Yamaha.