Concours de musique du Canada 2009 / Ambassadeur artistique 2009

Informations historiques

L’information contenue sur cette page concerne une ancienne édition du concours et vous est présentée à titre d’archive seulement. Pour les informations en cours, veuillez SVP consulter Concours de musique du Canada 2019.

Jean-François Rivest

Nous pourrions comparer le milieu musical de notre pays à une grande écologie dont les musiciens, les institutions, les orchestres et les producteurs de concerts et d’opéras en sont les créatures. Dans une perspective sociale, certaines activités revêtent une signification toute particulière dans leur façon de s’insérer dans l’évolution constante de cette vie musicale.

Le Concours de musique du Canada joue un rôle crucial dans le développement des nouvelles générations de jeunes musiciens car il fournit à ces derniers un but, un objectif, et, de par sa nature cyclique, permet de donner un sens à leur année d’apprentissage et d’effort. Profondément ancré dans cette écologie depuis bien longtemps, définitivement taillé pour remplir ce rôle à merveille, ayant permis à des milliers de musiciens, petits et grands, de se dépasser à la fin attendue de chaque année académique, le Concours de musique du Canada est devenu un véritable rituel incontournable, une saison de l’année musicale, telle l’époque de l’éclosion des bourgeons et des fleurs au printemps…

De plus, il ne faut pas oublier que la pratique assidue d’un instrument de musique est une activité très solitaire. La matière musicale elle-même est tellement abstraite qu’il ne semble pas y avoir de véritables balises pour mesurer son progrès. L’arrivée de la saison du Concours peut permettre à chacun de s’auto-évaluer, de rencontrer ses pairs, d’offrir les fruits de son labeur et de se donner enfin l’impression de participer à un grand tout. Dans la majorité des cas, ce sentiment fournira l’encouragement nécessaire pour persévérer durant une autre année de pratique et de bonheur musical…