Dépêche

Rencontre avec l’ambassadeur artistique du CMC 2011, le chef d’orchestre Alain Trudel

Alain Trudel

Le chef d’orchestre Alain Trudel sera à la tête de l’Orchestre Métropolitain pour le Concert gala du CMC, le 14 juillet prochain. Il est aussi l’un des chefs canadiens les plus en vue. Il nous livre ses réflexions sur notre concours et sur l’avenir et la place de la musique classique.

Quelle est l’importance d’un concours comme le CMC dans le développement de carrière des jeunes musiciens?

Les concours forme le caractère et nous motive à apprendre du nouveau répertoire. De plus, si les jeunes artistes ont une attitude ouverte, il peut se former une franche camaraderie et des amitiés durables lors de ces échanges entre participants et différentes cultures.

Qu’est-ce que le CMC a apporté à votre cheminement?

Je ne croyais pas que faire une carrière de soliste avec mon instrument était possible. Mais de voir le public apprécier les concerts, et d’avoir l’aide et les commentaires des juges fut d’une grande motivation pour la suite de ma carrière.

Est-ce que la musique classique a toujours sa place dans ce monde moderne et si technologique? A-t-elle un avenir, pourquoi?

Plus que jamais nous avons besoin de ces moments privilégiés qui favorisent la communion entre le public et les musiciens afin de partager le grand message d’humanité que les grands compositeurs nous laissent.

Quels sont les meilleurs conseils à donner à un jeune musicien qui veut faire carrière?

Ne jamais rien tenir pour acquis, rien ne nous est dû dans la vie! Le désir et l’amour de votre art sont les seules choses qui peuvent vous faire traverser les périodes de doutes et de découragements. D’ailleurs, ces périodes sont essentielles à notre évolution.

Parlez-nous de votre carrière, les projets à venir…

Depuis une dizaine d’années la direction d’orchestre prend la plus grande partie de mon temps. Cependant j’aime encore beaucoup jouer du trombone, et c’est essentiel pour tout chef d’orchestre d’avoir un contact direct avec un instrument. Je commence un nouveau poste de directeur artistique avec Orchestra London Canada. Bien sûr je reste à la tête de l’Orchestre symphonique de Laval, du Toronto Symphony Youth Orchestra et comme premier chef invité du Victoria Symphony et du Hannaford Street Silver Band. Pour suivre les activités de ces différents ensembles vous pouvez aller sur mon site www.alaintrudel.com.

Le petit questionnaire Marcel Proust…

Quel est votre instrument de musique préféré?

Le violoncelle et le cor français

Quel est votre idéal de bonheur terrestre?

La paix et le respect des différences entre les peuples.

Sur une île déserte, quelle œuvre musicale apporteriez-vous?

Cela peut être toute l’œuvre d’un compositeur. Tout Mahler, Beethoven et Bach. Si je dois choisir une seule œuvre ce serai la neuvième de Mahler.

Quelles sont (en dehors de la musique) vos occupations préférées?

Passer le plus de temps possible avec mes enfants. Ils grandissent si vite!

Si vous étiez un animal, lequel aimeriez-vous être?

Peut-être un Golden comme notre fidèle chien Kovi.

À quel musicien célèbre vous identifiez-vous le plus?

Je trouve que c’est un peu présomptueux de répondre à cette question… mais ce serait peut-être un genre de mélange entre Rostropovitch / Coltrane / Haydn et Bernstein.

Quel musicien aimeriez-vous rencontrer?

Passé: J.S. Bach. Présent: Claudio Abbado

Quelles sont les qualités que vous admirez le plus chez les humains?

La compassion, la sensibilité, la possibilité de s’émouvoir et d’articuler l’imaginaire.

Nouvelle rédigée le mercredi 29 juin 2011